Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Coupe du monde de rugby 2023 : les villes hôtes se réunissent à Saint-Étienne fin novembre

jeudi 16 novembre 2017 à 8:20 Par Tifany Antkowiak, France Bleu Saint-Étienne Loire

Après la désignation mercredi de la France comme pays hôte de la Coupe du monde de rugby 2023, les villes hôtes se mettront au travail au cours d'une assemblée générale prévue le 30 novembre, à Saint-Étienne.

Saint-Étienne fait partie des villes hôtes du Mondial de rugby 2023.
Saint-Étienne fait partie des villes hôtes du Mondial de rugby 2023. © Maxppp -

Les choses sérieuses débuteront le 30 novembre à Saint-Étienne pour les neuf villes hôtes de la Coupe du monde de rugby 2023, dont l'organisation a été confiée mercredi à la France. Après des retrouvailles prévues ce jeudi à Paris pour fêter l'annonce, les représentants des villes hôtes se retrouveront le 30 novembre en assemblée générale à Saint-Étienne, a indiqué sur France Bleu Saint-Étienne Loire mercredi Roland Goujon, le vice-président de Saint-Étienne métropole en charge des équipements sportifs.

L'espoir d'héberger une équipe dans la Loire

Le stade Geoffroy-Guichard fait partie de ceux qui accueilleront des rencontres du Mondial de rugby 2023. Combien ? Il est trop tôt pour le dire, affirme Roland Goujon. Difficile aussi de dire pour l'instant si des équipes seront hébergées à Saint-Étienne, mais le vice-président de Saint-Étienne Métropole l'espère. "Ce serait super de reconnaître la situation de 2007", dit-il. L'Écosse avait alors choisi Saint-Étienne comme camp de base. D'autant, explique Roland Goujon, que "de nouveaux hôtels auront vu le jour d'ici là". De quoi accroître la capacité d'hébergement stéphanoise, pointée du doigt par un rapport commandé par les instances internationales du rugby avant la désignation du pays hôte de la compétition en 2023.

  - Visactu
© Visactu -