Rugby

Coupe du monde de rugby : Adam Ashley-Cooper, le couteau suisse australien

Par Yves Maugue et Arnaud Carré, France Bleu Gironde et France Bleu mercredi 28 octobre 2015 à 17:26

Adam Ashley-Cooper aplatit contre l'Argentine.
Adam Ashley-Cooper aplatit contre l'Argentine. © Maxppp

C’est à 15h30 ce jeudi que Michael Cheika dévoilera la composition de l’équipe australienne qui affrontera la Nouvelle-Zélande samedi en finale de la Coupe du monde. Sans surprise, Adam Ashley-Cooper, le futur joueur de l’UBB indispensable dans le système des Wallabies, sera dans le XV de départ.

Adam Ashley Cooper fait partie du Top 15 mondial des joueurs comptant le plus de sélections. 113 au total, assez loin de l’Australien George Gregan mais juste derrière son autre compatriote Nathan Sharpe qu’il devrait dépasser l’an prochain.

L’anti-star

Sur ses 113 capes, 107 l’ont été comme titulaire. Il appartient donc à ce type de joueur qu’un sélectionneur met sur la feuille de match, presque sans réfléchir. A 31 ans, le futur Bordelais n’est pourtant pas et n’a jamais été une star. Il n’affole pas les statistiques mais il a une régularité impressionnante depuis 2005 et ses débuts sous le maillot des Wallabies. Ca tient à ses qualités bien sûr mais aussi à cette polyvalence qui lui permet de jouer sans sourciller à l’aile, au centre et à l’arrière.

Moi je suis fan et fier de l’avoir comme ami.

  • Michaël Cheika, sélectionneur de l'Australie

« Moi je suis fan, explique le sélectionneur Michaël Cheika qui a aussi entraîné le joueur en Super Rugby avec la franchise australienne des Waratahs. C’est un très bon rugbyman, bien sûr, mais surtout une bonne personne, honnête, qui donne tout pour son équipe. Je suis fier de l’avoir comme ami ». En résumé, le couteau suisse australien ne fait rien d’extraordinaire mais il fait tout très bien, capable de se sacrifier en défense, de servir de relais dans le jeu ou de finir les actions comme il a su le faire en demi-finale avec ses trois essais face à l’Argentine, le deuxième triplé de sa carrière internationale.

Adam Ashley-Cooper disputera samedi son 17ème et peut-être dernier match de coupe du monde, sans doute le plus important, face à un adversaire avec qui il a un compte à régler. Le futur joueur de l’Union Bordeaux-Bègles a en effet affronté les All Blacks à 28 reprises. Il a perdu 21 fois dont cette demi-finale 2011 qu’il espère chasser de ses souvenirs en remportant le titre mondial.  

>>>> Retrouvez notre dossier spécial consacré à la Coupe du monde de rugby