Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coupe du monde de rugby 2019

Coupe du monde de rugby : France - Pays de Galles, les Bleus visent une place dans le dernier carré

Le XV de France affronte le pays de Galles ce dimanche (9h15) en quart de finale de cette Coupe du monde de rugby au Japon. La rencontre est à vivre en direct sur francebleu.fr !

Le Français Romain Ntamack et le Gallois Dan Biggar seront face-à-face dimanche
Le Français Romain Ntamack et le Gallois Dan Biggar seront face-à-face dimanche © AFP - Franck FIFE, Charly TRIBALLEAU

Un match à quitte ou double pour atteindre le dernier carré ou faire ses valises. Dimanche à Oita, au sud du Japon, en quarts de finale, la France affrontera les Gallois pour la deuxième fois seulement en Coupe du monde (coup d'envoi à 9h15, heure française). 

Lors de la première, en 2011, elle était passée par un trou de souris (9-8) au cours d'une demi-finale cadenassée, malgré une supériorité numérique. Et ce avant de perdre en finale contre la Nouvelle-Zélande, pays hôte, d'un petit point.

Ces mêmes All Blacks avaient humilié les Bleuslors de la Coupe du monde 2015. Il y a quatre ans, le XV de France avait été éliminé en quart de finale (62-13). Un stade de la compétition que le staff tricolore et les supporters aimeraient dépasser.

Deux semaines sans match

Voilà donc deux semaines que les Bleus n'ont pas joué après avoir échappé au typhon Hagibis, qui a frappé mortellement Tokyo et sa région le 12 octobre et contraint à l'annulation de leur dernier match de poules contre l'Angleterre.

Vont-ils manquer de rythme ? Ou au contraire être plus frais que les Gallois, qui ont eux disputé trois rencontres ces deux dernières semaines, la dernière dimanche dernier ?

"C'est très difficile à dire, on ne le saura que dimanche. On a dû refaire un programme. Ne pas jouer pendant deux semaines a créé de l'excitation. Les joueurs ont besoin de garder le rythme", a répondu le sélectionneur Jacques Brunel.

Le XV du Poireau est la bête noire du XV de France : il a en effet perdu sept des huit confrontations face à lui depuis l'étouffante demi-finale du Mondial 2011.

Reconduction du XV qui devait affronter l'Angleterre

Pour perforer la muraille galloise, la France pourra compte sur ses dynamiteurs Damian Penaud et Antoine Dupont.

Le (léger) suspense a été levé vendredi, avec l'annonce de la composition d'équipe. Dupont (22 ans, 19 sél.), conduira bien derrière la mêlée le jeu des Bleus, qui miseront sur sa capacité à porter le ballon au ras de regroupements et à se porter au soutien en attaque.

Ils espéreront aussi que Penaud (23 ans, 15 sél.) fasse autant de différence dans la défense du XV du Poireau, l'une des plus hermétiques au monde, que dans celle de l'Argentine le 21 septembre en ouverture de la compétition (23-21).

L'intuition du sélectionneur Jacques Brunel

Rodés depuis des années, auteurs du Grand Chelem dans le Tournoi 2019, les Gallois possèdent les atouts pour aller loin : défense agressive et hermétique, précision dans le jeu au pied et capacité à produire la même intensité pendant 80 minutes pour résister à l'adversaire ou le faire céder.

Une constance dans les résultats et les efforts que ne possèdent pas les Bleus, qui ont accumulé les contre-performances depuis plusieurs années et systématiquement perdu le fil de leurs rencontres, pourtant bien embarquées, depuis leur arrivée au Japon.

Arriveront-ils à attacher les bons wagons pendant tout un match ? Jacques Brunel se raccroche à son "intuition (qui lui) fait dire qu'il se passe une énergie dans cette équipe, un peu spéciale". Si elle ne le trompe pas, alors le XV de France, moribond au sortir du dernier Tournoi, pourrait bien atteindre le dernier carré pour la septième fois en neuf éditions. Ce serait quand même un sacré retournement de situation.

XV de départ

France : Médard - Penaud, Vakatawa, Fickou, Huget - (o) Ntamack, (m) A. Dupont - Ollivon, Alldritt, Lauret - Vahaamahina, B. Le Roux - Slimani, Guirado (cap), Poirot 

Remplaçants: Baille, Chat, Setiano, Gabrillagues, Picamoles, Serin, Lopez, Rattez

Pays de Galles : Li. Williams - North, J. Davies, Parkes, J. Adams - (o) Biggar, (m) G. Davies - Tipuric, Navidi, Wainwright - A.W. Jones (cap.), Ball - T. Francis, K. Owens, W. Jones 

Remplaçants: Dee, Carre, D. Lewis, Beard, Moriarty, T. Williams, Patchell, Watkin

Notre dossier Coupe du monde de rugby 2019

© Visactu -
© Visactu -
© Visactu -
Choix de la station

À venir dansDanssecondess