Rugby

Coupe du monde : les affiches des demi-finales 100% hémisphère sud

Par Germain Arrigoni, France Bleu Béarn, France Bleu Creuse, France Bleu Gascogne, France Bleu Gironde, France Bleu Isère, France Bleu La Rochelle, France Bleu Limousin, France Bleu Pays Basque, France Bleu Pays d'Auvergne, France Bleu Périgord, France Bleu Toulouse et France Bleu dimanche 18 octobre 2015 à 19:19

Le stade de Twickenham
Le stade de Twickenham © Maxppp

Nouvelle-Zélande - Afrique du Sud et Australie - Argentine : pour la première fois, les demi-finales de la Coupe du monde de rugby opposeront samedi 24 et dimanche 25 octobre à Twickenham les quatre nations majeures de l'hémisphère sud.

Faut-il rebaptiser la "Coupe du monde" le "Four Nations" ? Les deux demi-finales sont des affiches 100% hémisphère sud : l'Afrique du sud affrontera la Nouvelle-Zélande, tenante du titre, samedi prochain tandis que l’Argentine défiera l'Australie dimanche. 

Afrique du Sud - Nouvelle-Zélande, la finale avant l'heure

Ils semblent implacables. Après leur démonstration face au Xv de France (62-13), les All Blacks sont favoris à leur propre succession. Libérés par leur titre conquis en 2011, les Néo-Zélandais sont sûrs de leurs forces (jeu rapide, force collective, individualités hors norme) et il est difficile d'imaginer ne pas soulever dans deux semaines leur deuxième Coupe Webb-Ellis d'affilée. Avec une statistique qui fait peur : les All Blacks n'ont perdu que trois fois en quatre ans. Mais l'un des revers a été concédé face à l'Afrique du Sud (27-25) le 4 octobre 2014 lors du Four Nations.

Un tout autre défi devrait leur être proposé samedi prochain, en demi-finale face aux Springboks, leurs meilleurs ennemis. Double champion du monde en titre (1995 et 2007), l'Afrique du Sud a éliminé le pays de Galles (23-19). Après avoir été humiliés une fois lors de cette Coupe du monde lors de son entrée face au Japon (34-32), les Sud-Africains ont redevenus une machine à broyer en étrillant les Samoa (46-6), l'Ecosse (34-16) et les Etats-Unis (64-0) et comptent bien imposer un gros défi physique aux All Blacks. L'occasion aussi pour Bryan Habana de battre le record d'essais de Jonah Lomu en Coupe du monde après l'avoir égalé lors des poules (15).

Ma'a Nonu face au sud-africain Cornal Hendricks en juillet 2015 - Maxppp
Ma'a Nonu face au sud-africain Cornal Hendricks en juillet 2015 © Maxppp

Argentine - Australie

Comme en 2007, l'Argentine se retrouve dans le dernier carré. Et les Pumas comptent bien faire mieux que cette année-là où ils avaient pris la troisième place du Mondial en France. Cet exploit avait largement contribué à accélérer l'entrée des Pumas dans la compétition internationale de l'hémisphère sud, devenue Four Nations avec leur intégration en 2012. Cette place sur le podium avait offert aux Pumas un visa pour le Four Nations, compétition internationale de l'hémisphère sud qui leur permet d'affronter l'Afrique du Sud, l'Australie et la Nouvelle-Zélande chaque année depuis 2012. Les Pumas sont donc habitués à croiser l'Australie, leur adversaire dimanche prochain à Twickenham et nation face à laquelle ils avaient remporté leur premier succès "historique" dans le Four Nations, en octobre 2014 à Mendoza.

Depuis, les féroces argentins sont constants dans la performance et ont accumulé les larges victoires. En quarts, ils ont croqué les Irlandais (43-20) et avaient laminé en poule la Géorgie (54-9), les Tonga (45-16) et la Namibie (64-19). Les Pumas avaient même rivalisé avec les redoutables All Blacks (défaite 26-16). 

Alors pourquoi pas aller embêter les Australiens ?  Déjà secoués par l'Ecosse en quarts (35-34), les partenaires de Bernard Foley sont prévenus. En Coupe du monde, les confrontations entre les deux équipes sont rares : deux seulement en 1991 et 2003 pour deux succès Australiens en phase de poules. Reçus 4 sur 4 dans la "poule de la mort" avec une démonstration de force face aux Anglais, puis de courage face aux Gallois, les Australiens possèdent tous les ingrédients pour viser haut, que ce soit défensivement, offensivement ou en conquête (rucks, mêlée). S'ils restent sérieux, les hommes de Michael Cheika pourraient se donner le droit d'aller chercher un troisième titre mondial. 

Maxppp
© Maxppp - L'Australie de Bernard Foley face aux Pumas en septembre 2014

Samedi 24 octobre

à 17h : Afrique du Sud - Nouvelle-Zélande (à Londres)

Dimanche 25 octobre

à 17h : Argentine - Australie (à Londres)

La finale se déroulera le samedi 31 octobre à Twickenham. La place pour la 3e place se tiendra la veille. 

Le classement des poules

Notre dossier Coupe du monde de rugby 2015