Rugby

Coupe du monde | Toby Flood : "Une grande chose pour l'Angleterre"

Par Frédéric Chapuis, France Bleu Toulouse jeudi 17 septembre 2015 à 23:29

Toby Flood, ouvreur du Stade Toulousain.
Toby Flood, ouvreur du Stade Toulousain. © Radio France - Yves Maug

Il ne jouera pas une troisième Coupe du monde de rugby mais Toby Flood, n'en reste pas moins très excité par la compétition qui s'ouvre ce vendredi en Angleterre. L'ancien ouvreur du XV de la Rose, arrivé à Toulouse en 2014, "rêve" d'un nouveau sacre anglais.

L'Angleterre accueille la 8e Coupe du monde de rugby (18 septembre - 31 octobre). Le pays hôte ouvre la compétition vendredi (21 heures) face aux Fidji. Un match regardé à distance mais avec beaucoup d'intérêt par Toby Flood. Le centre ou demi d'ouverture arrivé à Toulouse en 2014, a disputé deux mondiaux (2007, 2011) sous le maillot du XV de la Rose. Sans regret ni nostalgie, le toulousain se montre très enthousiaste à l'idée que son pays accueille la Coupe du monde. "Les gens sont très excités parce que c'est une grande chose d'avoir une Coupe du monde en Angleterre, spécialement pour l'équipe d'Angleterre, c'est génial ! J'espère qu'ils vont se qualifier." 

Je veux que l'Angleterre gagne mais c'est un rêve en ce moment  

— Toby Flood, joueur du Stade Toulousain

L'anglais du Stade Toulousain se montre en revanche plus évasif quand on lui demande qui est favori de la Coupe du monde. "Pour moi, il y a la Nouvelle-Zélande, l'Afrique-du-Sud, l'Australie, le Pays-de-Galles, la France et l'Angleterre qui peuvent gagner. Mais c'est compliqué. Pour l'Angleterre, le plus important c'est de sortir des poules et pour les autres, ça dépend de leur qualification, par exemple si la France gagne la poule contre l'Irlande. Bien sûr je veux que l'Angleterre gagne mais c'est un rêve en ce moment"

Toby Flood, rêve d'un nouveau titre pour l'Angleterre.

A LIRE AUSSI : 

Coupe du monde | Les jeunes du Stade Toulousain prêts à vibrer pour les Bleus

Top 14 : Toulouse an amical à Albi pendant la Coupe du monde 

Notre dossier Coupe du monde de rugby 2015