Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

De retour avec le Stade Toulousain, Jerome Kaino veut gagner la Coupe d'Europe

jeudi 6 décembre 2018 à 4:50 Par Mathieu Ferri, France Bleu Occitanie

Le troisième ligne néo-zélandais revient au coeur de l'action, après cinq semaines de suspension. Il espère peser dans la campagne européenne, alors que Toulouse se déplace sur le terrain des Wasps ce samedi.

Jerome Kaino au stade Ernest-Wallon de Toulouse, le 5 décembre 2018
Jerome Kaino au stade Ernest-Wallon de Toulouse, le 5 décembre 2018 © Radio France - Mathieu FERRI

Toulouse, France

Son dernier match remonte au 13 octobre dernier, lors de la première journée de Coupe d'Europe, contre les Anglais de Bath. Après cinq semaines de suspension, Jerome Kaino aspire à réaliser une belle campagne européenne avec les rouge et noir, et rêve même de décrocher le titre. Les Toulousains se déplacent d'ailleurs à Londres ce samedi, sur le terrain des Wasps, pour la troisième journée de Champions Cup.

Mais pendant toutes ces semaines sans compétition, le Néo-Zélandais du Stade Toulousain a trépigné d'impatience. Il a d'abord fallu avaler la sanction, prononcée par la commission de discipline de l'EPCR (l'organisateur des compétitions européennes) : "J'ai dû l'accepter... Le club a fait appel, on a été débouté... C'est comme ça !". 

"Je me suis demandé si je ne devais pas changer de métier, tellement ils jouaient bien sans moi" - Jerome Kaino à propos de ses coéquipiers

Ce retour, c'est donc une libération pour le troisième ligne, qui se dit "très heureux de revenir". Mais en attendant de rechausser les crampons pour un match officiel, le troisième ligne a suivi avec attention le sans-faute du Stade Toulousain ces dernières semaines, en Top 14 comme en Coupe d'Europe : "c'est assez dur de regarder les autres alors que tu sais que tu pourrais les aider... mais c'était quand même super agréable de les voir ! Parfois, je me suis même demandé si je ne devais pas changer de métier, être leur bagagiste ou faire le chauffeur de bus tellement ils jouaient bien sans moi !" dit-il avec un sourire.

Porter le jeu à la toulousaine

Mais toute plaisanterie mise à part, Jerome Kaino veut peser dans l'histoire des rouge et noir cette saison, et il sait qu'on compte sur lui : "J'ai absolument envie d'aider l'équipe, je veux porter la culture, le jeu du Stade Toulousain. La coupe d'Europe, on n'est pas là pour la jouer "pépère", on veut la gagner !  On est très sérieux sur ce qu'on veut faire, et je pense que les garçons regardent tous dans la même direction.  Il y a un bon esprit d'équipe, on est sur la bonne voie. On veut faire bien".

Jerome Kaino qui en profite aussi pour tresser des lauriers au jeune Selevasio Tolofua, qui l'a remplacé en troisième ligne, au début de sa suspension, et qui est aujourd'hui blessé : "Je lui vois un grand avenir. Il sera appelé en XV de France un jour. C'est un jeune joueur, très physique, et il veut toujours apprendre !! Je suis très fier de ce qu'il a fait contre le Leinster ou Bath. Quand il reviendra, j'espère qu'il pourra aider les vieux que nous sommes !". Jerome Kaino, le vieux... qui veut désormais aider le Stade Toulousain à gagner la Coupe d'Europe.