Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Disparition de Michel Crauste : "C'était un seigneur" se souvient Jean Gachassin

-
Par , France Bleu Béarn

Après l'annonce de la mort de Michel Crauste, les réactions du monde du rugby se multiplient. Ancien coéquipiers, adversaires, joueurs et dirigeants actuels, "le Mongol" a touché ceux qu'il a croisé par sa rudesse sur le terrain, et sa grande gentillesse et son élégance en dehors.

Jean Gachassin et Michel Crauste, à l'échauffement à Colombes en 1964.
Jean Gachassin et Michel Crauste, à l'échauffement à Colombes en 1964. © Getty - Keystone

Lons, France

« Un Monsieur du rugby » voilà la formule consacrée pour parler de Michel Crauste, 3e ligne capitaine du FC Lourdais et du XV de France dans les années 1960, et décédé ce jeudi à Pau. Voici quelques réactions compilées suite à sa disparition. Ses obsèques auront lieu mardi 7 mai à 10 heures 30 en l'église Saint-Julien de Lons.

Jean Gachassin : « Toute l'équipe se serait fait tuer pour lui »

« Peter Pan », son coéquipier à Lourdes et en équipe de France ne tarit pas d'éloges sur Michel Crauste : « C'était un joueur terrible, un meneur, quand il était là tout le monde était en confiance, toute l'équipe se serait fait tuer pour lui ». Il était en match d'une âpreté terrible se souvient Jean Gachassin : « Sur le terrain c'était un monstre, un grand monsieur, un Seigneur ! À l'époque les "cravates" étaient encore autorisées, alors à chaque match Michel partait sur l'extérieur pour laisser l'intérieur à son adversaire, et là...(rires) Le mercredi quand on s'entraînait on disait : "Michel, montre nous ton avant-bras", s'il était bleu on disait : "Tu as fait un grand match", et s'il n'était pas bleu on disait : "Tu n'as pas été bon dimanche !" (rires) ».

Et des anecdotes avec Michel Crauste, Jean Gachassin n'en manque pas : « Il était bon avant les matchs, il était bon pendant, et il était aussi bon après ! C'était aussi un grand meneur de 3e mi-temps, de grandes soirées, il n'était pas le dernier, mais toujours dans un très grand respect. Jamais il n'a dit : "Je suis le plus beau, je suis le plus fort", c'était nous qui estimions son talent et sa force, tout le monde l'aimait parce qu'il restait humble, et normal hors du terrain. Et ce qu'on sait moins, c'est que c'était un grand croyant, chaque fois qu'on allait jouer à l'extérieur, quand on couchait à l'hôtel, il se levait toujours avant tout le monde pour aller à la messe. Il n'en parlait à personne, il y allait et l'après-midi il jouait ».

Josette Bourdeu : « Un homme droit aux convictions bien arrêtées, qui a porté les couleurs de la Ville de Lourdes au plus haut »

La maire de Lourdes Josette Bourdeu a réagi à l'annonce de la mort de Michel Crauste par communiqué : « Le décès de Michel Crauste marque la disparition d'un champion d'exception mais aussi la fin d'une époque de légende du rugby français et international chère aux cœurs de l'ensemble des Lourdaises et des Lourdais. Michel Crauste était un homme de principe, un homme droit aux convictions bien arrêtées, qui a porté les couleurs de la Ville de Lourdes au plus haut, donnant au rugby quelques-unes de ses plus belles pages dans la grande tradition d'un FCL XV dont il a contribué à forger et à entretenir la légende comme joueur, capitaine et président.

Il était également un homme engagé, fort d'un respect et de valeurs sportives qui ont été pour lui, bien au-delà des terrains et de son exceptionnelle carrière, une ligne directrice et un chemin de vie, au service notamment de notre commune durant deux mandats. Il était un homme de cœur et de caractère, une force qui, face à l'adversité, n'a jamais baissé les bras, et un exemple pour chacun d'entre nous ; un homme profondément attaché à sa ville d'adoption et qui fait encore aujourd'hui la plus grande fierté des Lourdaises et des Lourdais. Ainsi, avec l’ensemble du conseil municipal, je présente nos condoléances attristées à sa famille, à ses proches et à tous ses amis du rugby ».

François Moncla, ami et 3e ligne au côté de Michel Crauste