Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Elite féminine - quart de finale : la magie des Neskak invoquée

-
Par , France Bleu Pays Basque

Le championnat Elite (Top 16) féminin entre dans sa phase finale ce week-end. Les quarts de finales se disputent chez les équipes les mieux classées (2 premières des poules). L'AS Bayonne, promue la saison passée, a gagné le droit de recevoir sa vieille ennemie de l'ASM Romagnat ce samedi 4 mai.

Les Neskak de l'ASB, avec leur bouclier de championnes de France de rugby Elite 2, retournent France Bleu Pays Basque et envoient Amaia Cazenave au 7e ciel
Les Neskak de l'ASB, avec leur bouclier de championnes de France de rugby Elite 2, retournent France Bleu Pays Basque et envoient Amaia Cazenave au 7e ciel © Radio France - Jacques Pons

Bayonne, France

C'est une bande de copines dont l'aventure, pour la plupart d'entre elles, a débuté en Elite 2 féminine Armelle Auclair avec l'AS Bayonne sous la férule de Jean-Michel Gonzalez. Une aventure que les joyeuses drilles n'ont pas envie de voir s'arrêter devant leur public face à leur rival le plus viscéral, l'ASM Romagnat, en quart de finale de l'Elite 1 ce samedi 4 mai.

"Une jolie histoire dont on n'a pas la fin"

"Pour nous c'est le match le plus important de l'année", annonce d'emblée Samuel Dylbaytis, co-entraineur des Neskak, "ça va être une belle fête, mais je n'ai pas envie que ce soit le summum de la saison". Pas question de voir l'aventure s'arrêter au stade Pierre-Cacareigt. "On a à coeur de montrer à notre public qu'on est _pas là par hasard_", confirme la pilier Torha Baldé. 

"La magie de ce groupe, explique Torha Baldé, l'une des cadres, _c'est qu'on arrive là où on ne nous attend pas, même pas nous. On prend les matchs, et même les entrainements les uns après les autres, en fait c'est juste une jolie histoire, on a pas la fin, on suit nous aussi le fil comme tout le monde et on profite des moments à fond."_

L'envol des Neskak

A peine 2 ans se sont écoulés entre le bouclier Armelle-Auclair Elite 2 synonyme enfin, de montée après plusieurs saisons à buter sur la dernière marche, et la qualification pour les phases finales élite. Une accélération fulgurante.

Entre temps, un maintien rondement assuré sportivement en Elite, au détriment de Romagnat qui sera finalement sauvé par le passage à 16 clubs cette saison (au lieu de 8 auparavant). Mais aussi un changement de manager bien digéré. Parti le charismatique Jean-Michel Gonzalez, vice-président de l'ASB en charge de la section féminine, à la forte personnalité. 

Jean-Mathieu Alcalde déjà en charge des lignes arrières forme désormais un binôme avec Samuel Dylbaytis qui a remplacé Christophe Domingo auprès des avants. La méthode, les personnalités ont changé, mais pas l'équipe. 

Les chaudes retrouvailles

Les entraîneurs ont surfé cette saison sur le travail entrepris en amont, en s'appuyant sur leurs internationales françaises (Bourdon, Ferer, Lissar, Argagnon), mais aussi espagnoles (Brust, Jaurena, Salinas), quelques recrues et une formation performante. Résultat : seulement 2 revers   cette saison face au Stade Toulousain, et une 2e place de poule qui leur offre un quart de finale à domicile.

Et pas n'importe quelle opposition puisque les Bayonnaises auront le plaisir de retrouver de vieilles connaissances : les Auvergnates de l'ASM Romagnat. Autrement dit l'adversaire qu'elles aiment battre plus que tout autre.

"Face à Romagnat, c'est presque une finale"

"Il y a une petite histoire entre Bayonne et Romagnat depuis un certains temps, confirme Torha Baldé. Nous, ce n'est pas de l'animosité mais toujours un plaisir de se retrouver contre elles parce qu'on a _toujours eu du beau jeu_, de beaux matchs. Un quart de finale face à Romagnat c'est presque une finale"

Pas de favoris pour Samuel Dylbaytis : "on met le compteur à zéro, on le prend comme si c'était 50/50". L'apport du public, souvent nombreux et toujours bruyant, du stade Pierre-Cacareigt peut tout de même fausser l'équilibre.

AS Bayonne - Baionako Neskak / ASM Romagnat, samedi 4 mai à 16h30