Rugby

Coupe du monde : l'Australie en demies au bout du suspense

Par Germain Arrigoni, France Bleu dimanche 18 octobre 2015 à 16:57 Mis à jour le dimanche 18 octobre 2015 à 18:47

L'Australien Adam Ashley-Cooper
L'Australien Adam Ashley-Cooper © Maxppp

L'Australie a lutté pour venir à bout de l'Ecosse (35-34) dimanche en quarts de finale de la Coupe du monde. Les Wallabies affronteront l’Argentine pour une place en finale.

Sortis en tête de "la poule de la mort", les Wallabies sont venus à bout du XV du Chardon (35-34) pour continuer leur route vers un troisième titre mondial.

Alors que ce match semblait le plus déséquilibré des quarts, l'Australie était menée à une minute de la fin (34-32) avant que l'Ecosse ne concède une pénaltié avant la sirène que Foley transformait pour crucifier la plus faible équipe du Top 8 final mais qui a donné le plus de fil à retordre.

 L’Australie affrontera l’Argentine dimanche pour une place en finale.

 Tout roule pour les Wallabies

Reçus 4 sur 4 dans la "poule de la mort" avec une démonstration de force face aux Anglais, puis de courage face aux Gallois, les Australiens possèdent tous les ingrédients pour viser haut, que ce soit défensivement, offensivement ou en conquête (rucks, mêlée). S'ils ne manquent pas d'humilité en quart, les hommes de Michael Cheika ne feront qu'une bouchée de l'Écosse, la plus faible nation sur le papier du Top 8 final.

Et derrière, leur demi-finale sera elle aussi très abordable face aux Irlandais, qui ont laissé des plumes physiques devant la France, ou les Pumas, qu'ils affrontent régulièrement dans le Four Nations. Mais d'abord focus sur les Ecossais, première marche vers l'objectif d'un troisième titre mondial.

Attention au départ pour l'Ecosse

Le XV du Chardon n'a jamais réussi à réaliser 80 minutes de haut niveau. Incapables de s'adapter aux différents défis proposés par les Sud-Africains ou Américains (défi physique) et les Japonais ou Samoans (attaque à tous crins), les Ecossais ont systématiquement souffert le martyr en première période. Mais une fois recadrés dans les vestiaires par le capitaine Greig Laidlaw et le sélectionneur Vern Cotter, ils ont démontré de très belles choses.

Le XV du Chardon pourra compter sur une touche impeccable avec les frères Gray, sur un milieu de terrain entreprenant et rusé. Laidlaw en N.9 et Finn Russell, l'une des révélations du Mondial, forment l'une des meilleures charnières de la compétition. Quant aux centres Matt Scott et Mark Bennett, ils ont fait des étincelles quand ils ont été associés. Reste à savoir si l'Australie leur laissera les premières 40 minutes pour prendre leurs marques. L'Ecosse n'a passé qu'une seule fois les quarts de finale. C'était en 1991 (4e) et déjà... en Angleterre. L'histoire va-t-elle se répéter ?

Notre dossier Coupe du monde de rugby 2015