Rugby

Coupe du monde : l'Australie rejoint les All Blacks en finale

Par Germain Arrigoni, France Bleu Béarn, France Bleu Creuse, France Bleu Gascogne, France Bleu Gironde, France Bleu Isère, France Bleu La Rochelle, France Bleu Limousin, France Bleu Pays Basque, France Bleu Pays d'Auvergne, France Bleu Périgord, France Bleu Toulouse et France Bleu dimanche 25 octobre 2015 à 16:45 Mis à jour le dimanche 25 octobre 2015 à 19:30

L'Australie d'Adam Ashley-Cooper face aux Pumas
L'Australie d'Adam Ashley-Cooper face aux Pumas © Reuters

L'Australie a dominé l'Argentine (29-15) dimanche. Les Wallabies affronteront les All Blacks en finale de la Coupe du monde samedi.

Ils tenteront de décrocher un troisième mondial. Double champions du monde (1991 et 1999), les Australiens affronteront samedi en finale la Nouvelle-Zélande, tenante du titre et vainqueur de l'Afrique du Sud la veille (20-18).  Pour la troisième fois en Coupe du monde, les Wallabies ont dominé les Pumas après 1991 et 2003. Et comme en 2007, l’Argentine s'arrête aux portes de la finale.

Le gala d'Ashley-Cooper

Dimanche, les Pumas ont surtout payé quelques erreurs fatales de précipitation, les blessures précoces de joueurs clés (l'ailier Juan Imhoff, le capitaine Agustin Creevy, le centre Juan Martin Hernandez), et trop de générosité quand une dose de calcul stratégique aurait été nécessaire. Ces failles n'ont pas résisté au talent offensif des flèches australiennes qui ont piqué au moment et à l'endroit où il fallait, à l'image de l'ailier Adam Ashley-Cooper, auteur d'un triplé.

Il faut dire que les Pumas ont bien mal embarqué dans cette demie. Soixante-huit secondes après le coup d'envoi sifflé par l'Anglais Wayne Barnes, le deuxième ligne australien Rob Simmons s'affalait entre les poteaux, en profitant de l'interception d'une passe de Nicolas Sanchez.

Neuf minutes plus tard, Ashley-Cooper ajoutait un deuxième essai pour pousser l'avantage des Wallabies à 14-3, puis 19-6 pour le doublé du futur ailier de Bordeaux-Bègles. En tête 19-9 à la pause, les Wallabies avaient pour seule inquiétude leur compteur de pénalités et une mêlée chahutée qui entretenait l'espoir des Pumas. Un troisième essai d'Ashley-Cooper, son 37e en sélection, après un raid de Drew Mitchell, refermait définitivement la cage des Pumas à 9 minutes de la fin.

Le match minute par minute

Une finale inédite

La finale de la 8e Coupe du monde opposera deux vieilles connaissances, pour un grand classique du rugby planétaire, samedi à Twickenham (17h). L'affiche All Blacks - Wallabies est la plus usitée du rugby mondial; les deux équipes s'affronteront pour la 155e fois depuis 1903. Elles se sont retrouvées à trois reprises en demi-finales, pour deux succès australiens (1991 et 2003) et une victoire néo-zélandaise en 2011. Mais la finale sera inédite. Les deux équipes ne se sont jamais affrontées à ce stade de la compétition.

Ce 155e rendez-vous permettra à l'une des deux équipes de devancer son rival. Le vainqueur deviendra ainsi la première équipe à remporter la Coupe William Webb Ellis pour la troisième fois.

Pumas - Boks pour la 3e place

Auparavant, les perdants des demi-finales, l'Afrique du Sud et l'Argentine se disputeront la 3e place sur le podium, vendredi soir au Stade Olympique de Londres. Pour l'honneur. Bien loin de Twickenham.

Notre dossier Coupe du monde de rugby 2015