Rugby

Enzo Selponi (USAP) : "Je ne me voyais pas quitter le navire"

Par Cyrille Manière, France Bleu Roussillon vendredi 20 janvier 2017 à 13:30

Enzo Selponi à l'ouverture lors de la victoire de l'USAP à béziers
Enzo Selponi à l'ouverture lors de la victoire de l'USAP à béziers © Maxppp - Michel Clementz

Le demi d'ouverture de l'USAP Enzo Selponi a prolongé pour deux saisons supplémentaires avec l'USAP. A 23 ans, le jeune joueur veut, comme les autres, relever le défi de la remontée en Top 14.

France Bleu Roussillon : Quel est votre sentiment après cette prolongation de contrat ?

Enzo Selponi : Une bonne chose de faite, je suis soulagé. J'en suis à ma deuxième saison à l'USAP avec plus ou moins de hauts et de bas et surtout plus de hauts depuis que Patrick (Ndlr : Arlettaz) est arrivé. J'avais envie de continuer l'aventure avec Patrick, il m'a beaucoup apporté et je ne me voyais pas quitter le navire avant la remontée de Perpignan. C'est un nouveau challenge que je me lance avec bien sûr tout l'effectif qui a déjà prolongé, c'est une nouvelle aventure et on veut arriver à nos fins. Je suis très content d'avoir signé ce nouveau contrat.

Enzo Selponi explique les raisons de son choix à France Bleu Roussillon

"J'avais envie de continuer l'aventure avec Patrick Arlettaz"

FBR : Où en êtes vous de votre rééducation depuis votre fracture du péroné contre Narbonne, fin novembre ?

ES : J'arrive bientôt à terme, je commence à remarcher et à utiliser un peu plus ma jambe, ça va mieux. Je devrais reprendre les appuis la semaine prochaine et un peu la course. Ca dépendra de certaines douleurs car à cause de l'immobilisation du plâtre, j'ai quelques petites douleurs au pied, au tendon d’achille. Petit à petit je commence à voir le bout du tunnel. Si tout va bien, le 6 février je reprends l'entraînement.

FBR : Vos coéquipiers jouent un match important ce soir à Colomiers, comment les sentez-vous ?

ES : On doit se servir du match aller perdu contre Colomiers de tremplin. On se souvient de cette deuxième mi-temps chaotique, maintenant c'est à nous de renverser la vapeur, de montrer qu'on est morts de faim et qu'on veut gagner à l'extérieur. Il faut montrer qu'on a soif de vengeance car cette défaite à l'aller nous a fait mal à la tête. On espère vraiment de tout cœur revenir avec une victoire, ça relancerait la saison.