Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Et si l'USAP changeait de président ? François Rivière prêt à investir

-
Par , France Bleu Roussillon

François Rivière homme d'affaire perpignanais se dit prêt à investir dans l'USAP pour en devenir l'actionnaire majoritaire. Il mettrait à disposition du club son argent et son carnet d'adresse, mais pas question de faire un putsch.

François Rivière
François Rivière

Et si l'USAP changeait de président dans les prochaines semaines ? Un investisseur vient en tout cas se positionner clairement pour prendre les rennes du club et apporter de l'argent. Il s'agit de François Rivière , ancien candidat aux municipales à Perpignan en 2009 (divers droite, 7,8 % des voix) et surtout homme d'affaires aux poches bien remplies.

François Rivière, 49 ans, ancien président du viaduc de Millau , actuellement patron d'un grand cabinet de conseil (Arteus), également propriétaire de la patisserie Espi à Perpignan.François rivière était déjà sponsor maillot de l'USAP il y a quelques années avec son ancienne entreprise de parking EPOLIA François Rivière est entré en contact avec plusieurs actionnaires de l'USAP  et aurait reçu un accueil favorable pour rentrer dans le capital du club et en devenir l'actionnaire majoritaire, autrement dit prendre la présidence à la place de Daniel Besson. François Rivière propose d'apporter son argent personnel et surtout son carnet d'adresses de chef d'entreprise pour trouver de nouveaux sponsor, mais pas question de faire un putsch, François Rivière ne prendra les rennes de l'USAP que s'il fait l'unanimité, le club n'a pas besoin de se déchirer.

François Rivière dément vouloir faire de la présidence de l'USAP un tremplin politique pour se faire un nom à Perpignan, à 8 mois des élections, cette stratégie ne serait pas payante.

USAP / François Rivière

Choix de la station

À venir dansDanssecondess