Rugby

EXCLU - World Rugby - Lapasset, candidat à un 3e mandat ? "Si je reste..."

Par Frédéric Chapuis, France Bleu Toulouse lundi 16 mars 2015 à 21:59

illustration irb
illustration irb © Panoramic

INFO FRANCE BLEU TOULOUSE. Invité ce lundi de l'émission "Les Jeux du Stade", Bernard Lapasset a ouvert la porte à un troisième mandat à la tête de la Fédération internationale.

Bernard Lapasset, candidat à sa propre succession ? Le président du World Rugby depuis 2008 , la Fédération Internationale de Rugby était l'invité de l'émission "Les Jeux du Stade" ce lundi. Interrogé sur le XV de France, le dopage après la sortie du livre polémique de Pierre Ballester, Bernard Lapasset, qui avait annoncé son retrait du monde du rugby à la fin de son mandat après la Coupe du Monde en Angleterre, s'est montré beaucoup plus nuancé sur France Bleu Toulouse alors qu'il développait une réponse que la réforme du calendrier international, engagé il y a trois mois. 

"Ce sera peut-être moi si je reste, ou un autre, si je ne reste pas" — Bernard Lapasset, président du World Rugby

"On travaille. Un groupe de travail est constitué. Je peux vous dire qu'il n'y a pas d'accord. Ca fait déjà trois mois que ce travail a commencé. Mais il y a tellement de diversités entre le Nord et le Sud. Parce que si on fait une saison, c'est pour les deux hémisphères ! Il y a tellement de façons de gérer le rugby professionnel, tellement de façons de gérer la libération des joueurs, tout ça est extrêmement complexe. Et je ne pense pas, malheureusement, que dans les trois mois qu'il nous reste avant la Coupe du Monde, on soit capable d'amener beaucoup de solutions. Par contre, le dossier est ouvert. Ce sera peut-être moi, si je reste, ou ce sera un autre, si je ne reste pas . Mais la saison prochaine, il y aura nécessairement, automatiquement, un travail à parfaire."

La condition de Bernard Lapasset, ressemble fot à un retour en arrière pour celui, qui a annoncé il y a plusieurs semaines, la volonté de se consacrer à la candidature des Jeux Olympiques de Paris pour 2024

"Mais est-ce qu'on sera candidat pour les Jeux Olympiques ? C'est pas encore écrit, c'est pas encore dit. Attendons les réponses. J'ai dit que s'il y avait cette candidature, je serai partant, mais si elle n'y est pas, on verra bien. Aujourd'hui je suis à l'IRB (rebaptisée World Rugby), j'assume mes responsabilités. J'irai au terme de mon mandat. S'il devait y avoir les Jeux Olympiques, je serai très heureux de les accompagner et à ce moment-là, effectivement je serai libéré de mes obligations vis-à-vis du rugby. S'il n'y a pas de Jeux Olympiques, on verra bien comment ça se passe". 

Une déclaration, pour le moins troublante, alors que ce lundi la maire de Paris, Anne Hidalgo a posé ses conditions, pour une éventuelle candidature pour les JO 2024. A suivre...

A LIRE AUSSI :EXCLU - Rugby - Bernard Lapasset : "Le dopage ne gangrène pas le rugby"XV de France : toute l'actu du Tournoi des 6 Nations 

Partager sur :