Rugby

"Fair Play", le rugby à lire

Par Pierre-Albert Blain, France Bleu Gascogne mardi 24 janvier 2017 à 17:20

Dan Carter en Une du premier Fair Play
Dan Carter en Une du premier Fair Play - Fair Play

Un nouveau magazine sur le rugby, "Fair play". Une nouvelle approche de la discipline par la société, l’échange et la culture.

On parle de jeu bien sûr mais "Fair Play" se penche aussi sur les dossiers sociétaux comme les flux migratoires dans l‘ovale français, organise des faces-à-face notamment dans ce numéro un entre Yachvili et Serin deux générations de demis de mêlée ou fait appel à un grand témoin en l’occurrence Dan Carter ouvreur du Racing et champion du monde avec les All Blacks.

Le visage d’icône de Dan Carter en une c’est sûr que cela appâte le chaland ! La photo est belle, classieuse et chic. Le fond de "Fair Play" est à l’image de sa Une plutôt une réussie pour ce premier numéro. "Fair Play" se veut société, culture et vies par le prisme de la culture rugby. Donc parle par exemple des joueurs étrangers dans l’ovalie hexagonale en posant la question à 1000 euros : est-ce une richesse ou le signe de la détresse et pour les migrants et pour notre rugby ?... organise un vis à vis entre Dimitri Yachvili, ancien demi de mêlée de Biarritz et des bleus, et son successeur, le parentissois de Bordeaux Baptiste Serin… provoque un savoureux entretien avec l’étoile Dan Carter et puis aussi génère une réflexion du philosophe Edgar Morin, amateur du jeu, qui regrette le consumérisme actuel du rugby et la perte des valeurs de collectif et de fraternité qui collaient à la discipline depuis son origine.

Sophie Surrulo avait écrit il y a deux ans un ouvrage référent : "Le rugby est-il en train de perdre son âme ?" Elle est journaliste co- fondatrice de "Fair Play".

"Fair Play"

"Fair Play" se veut analytique et observateur moins que commentateur exégète du rugby avec une certaine idée des choses qui se résume dans l’avant-propos du premier éditorial de la revue : "Parce qu’on peut être rugby, avoir de l’esprit et une certaine élégance". Qui s’en plaindra, de la matière grise et du tweed anglais dans ce cloaque de langue de bois qu’est souvent le rugby français, primesautier mais rudement premier degré, c’est bon ça, et cela peut contribuer à faire bouger les lignes !

"Fair play" , six numéro par an, 6,50 euros, dans tous les kiosques.