Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Rugby - Fédérale 1 : le Saint-Jean-de-Luz-Olympique recrute quatre joueurs, dont deux Bayonnais

-
Par , France Bleu Pays Basque

Après avoir renoncé à participer à la nouvelle Pro D3, le Saint-Jean-de-Luz-Olympique poursuit son aventure en Fédérale 1 avec les mêmes principes qui ont fait sa force ces dernières années : humilité, proximité, beau jeu. Le club a recruté quatre jeunes joueurs, la plupart issus du territoire.

Saint-Jean-de-Luz (SJLO) en Fédérale 1 de rugby / saison 2019-2020
Saint-Jean-de-Luz (SJLO) en Fédérale 1 de rugby / saison 2019-2020 © Radio France - Stéphane Garcia

Le SJLO n'a pas l'intention de galvauder ses valeurs qui ont fait son succès ces dernières années, lui offrant un titre de Fédérale 2 (2016) et des qualifications systématiques en phase finale de Fédérale 1 depuis, malgré un budget ridicule à ce niveau. La clé de son succès ? Un projet de jeu, du travail et un recrutement essentiellement local. Le club luzien qui vient de refuser de participer au nouveau championnat de Pro D3 réaffirme ces valeurs en accueillant quatre jeunes joueurs pour la saison prochaine.

Des joueurs formés à l'Aviron et au BO

Un recrutement axé sur la formation basque, puisque trois de ces quatre joueurs viennent des centres de formation des deux clubs professionnels. A commencer par l'Hendayais Pello Ezpeleta. Le pilier droit de 21 ans, taulier des espoirs de l'Aviron Bayonnais, a fait une apparition en Pro D2 (à Oyonnax, le 6 septembre 2018). Ce n'est pas le cas de son coéquipier chez les jeunes ciel et blancs, Nicolas Eranossian. Le 2e ligne, lui aussi 21 ans, aura la lourde tâche de compenser le départ de l'emblématique Cédric Goya.

Antoine Viudes arrive lui d'Anglet, où il a du partager son temps de jeu à l'arrière (11 matchs, 8 titularisations) avec l'inamovible Thomas Chouzenoux. Le joueur de 22 ans, formé au Biarritz Olympique avec lequel il a disputé 4 matchs de Pro D2, a donc préféré rebondir quelques kilomètres plus au sud.

Trois départs

La dernière de ces recrues est elle aussi passé par un club professionnel. Mais plus au nord. Il s'agit du pilier droit Gaëtan Clermont. Le bigourdan a fait un passage par Castres (2017-2018) après une formation à Lannemezan. A 25 ans, il a déjà roulé sa bosse dans de nombreux clubs : Tarbes (2014-15), Carcassonne (2015-17, Espoir), Castres (2017-18, Espoir), Lavaur (2018-19, Fédérale 1), Niort (2019-20, Fédérale 1).

Côté départ, outre le 2e ligne Cédric Goya qui a décidé de raccrocher les crampons, le SJLO enregistre les départs de l'ailier Patxi Etcheverrigaray (arrêt) et du pilier Théophile Sentenac (Floirac, Fédérale 1).

Choix de la station

À venir dansDanssecondess