Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Fédérale 1 : "on va pouvoir attirer du monde au stade", les clubs basques enthousiastes

-
Par , France Bleu Pays Basque

Alors que le gouvernement vient d'annoncer la reprise des entraînements collectifs avec contact à partir du lundi 22 juin, les clubs basques préparent la prochaine saison de Fédérale 1 avec enthousiasme. Anglet, Mauléon et Saint-Jean-de-Luz seront dans une même poule à l'accent du Sud-Ouest.

Entre Saint-Jean-de-Luz, Anglet, Mauleon, Oloron et Tyrosse, les derbys ne manqueront pas en Fédérale 1
Entre Saint-Jean-de-Luz, Anglet, Mauleon, Oloron et Tyrosse, les derbys ne manqueront pas en Fédérale 1 © Radio France - Stéphane Garcia

La bonne nouvelle est tombée dans la semaine : Mauléon, Saint-Jean-de-Luz et Anglet joueront dans la même poule de Fédérale 1 la saison prochaine. Une poule circonscrite aux départements des Pyrénées-Atlantiques, des Landes, du Gers, des Hautes-Pyrénées et du Tarn-et-Garonne. 

"Remplir les stades et les finances des clubs"

De quoi satisfaire les 3 clubs basques. Notamment Mauléonais et Luziens qui ont refusé quelques jours auparavant de rejoindre la toute nouvelle Pro D3 pour ne pas notamment devoir se déplacer aux 4 coins de la France. Anglet n'était pas suffisamment bien placé aux termes de la saison écoulée pour y prétendre, mais ses dirigeants ne cachent pas qu'ils auraient certainement décliné eux aussi. 

Dans cette poule 4, les frères basques retrouveront également Oloron et Tyrosse. De quoi se ménager quelques beaux derbys au cours de la saison, et relancer au mieux les clubs après la crise sanitaire et économique liées au Covid-19. "On va pouvoir attirer du monde au stade" se réjouit Arnaud Héguy. D'autant que le gouvernement vient d'envoyer des signes encourageants en autorisant la réouverture des stades au public, à partir du 11 juillet, dans la limite de 5.000 spectateurs.

Le co-entraîneur de Mauléon, aux côtés de Sébastien Jaca, sait que les joueurs, supporteurs mais aussi dirigeants en ont grand besoin : "tous les clubs, tout le monde aura bien envie de remplir les stades et de remplir aussi forcément indirectement les finances des clubs impactés par tout ça. J'espère que les derbys généreront de l'engouement"

"Des clubs qui respirent notre rugby du Sud-Ouest"

Cette poule très "locale", avec des déplacements de 3h maximum entre les deux villes les plus éloignées de la poule, Saint-Jean-de-Lus et Castelsarrasin, va aussi permettre aux équipes de faire des déplacements plus courts, donc moins coûteux. La Fédération Française a également prévu de faire jouer les équipes espoirs en lever de rideau, ce dont se félicite Serge Milhas, entraîneur de Saint-Jean-de-Luz : "On préfère cela que d'aller à Rennes, à Nantes (comme la saison passée, ndlr). C'est top, en plus on va se déplacer avec deux équipes, donc nos jeunes vont découvrir la vraie notion de derby."

Le natif de Tarbes, ancien joueur de Lannemezan et Auch, se réjouit par ailleurs de retrouver dans la poule 3 équipes gersoises (Auch, Lombez-Samatan et Fleurance) et 2 des Hautes-Pyrénées (Lannemezan et Bagnères-de-Bigorre). "C'est une culture rugby, c'est des terres de rugby, il y a de grosses histoires, ces des clubs qui respirent notre rugby du Sud-Ouest (...) J'ai l'impression de revenir à ce rugby amateur que j'ai joué, il y a 25 ou 30 ans".

Une poule homogène

Une poule totalement inédite par rapport aux dernières années qui apporte un vent de fraîcheur agréable aux yeux d'Arnaud Héguy : "ravi de pouvoir se confronter avec plus de la moitié des équipes que l'on a pas rencontré l'année dernière".

Par ailleurs, le départ vers la Pro D3 des plus grosses écuries, qui ambitionnent d'accéder au professionnalisme et s'"arment" en conséquence depuis plusieurs années, permet de niveler sportivement le championnat. "C'est assez homogène, plussoie Frédéric Tauzins, forcément cela peut nourrir quelques ambitions." De retour à Anglet, après deux saisons à Dax, l'entraîneur aimerait que son équipe en profite après une saison dernière compliquée : "on a plus ces plus grosses équipes, pourquoi pas être à la bagarre"

Arnaud Héguy se montre plus prudent en ce qui concerne les ambitions de Mauléon, promu qui a surpris son monde la saison passée (5e de la poule 3) mais qui va devoir réaliser le plus dur en confirmant. En revanche, il rejoint son homologue angloy en avançant que hormis "peut-être Saint-Jean qui fait office de favoris de la poule, après les matchs seront assez serrés." Ce qui promet une belle bagarre, du spectacle et du beau jeu cher aux 3 clubs basques, et espérons de l'engouement.

Le championnat de Fédérale 1 doit débuter le week-end des 12 et 13 septembre. Les entraînements collectifs avec contact peuvent eux reprendre dès ce lundi 22 juin vient d'annoncer le gouvernement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu