Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Fin de série et opération portes ouvertes pour le Stade Toulousain contre Castres (31-41)

dimanche 3 décembre 2017 à 0:29 Par Paul Ferrier, France Bleu Occitanie

Cela faisait 39 ans que Castres n'était pas venu s'imposer à Toulouse. C'est désormais chose faite. Le Stade Toulousain s'est incliné 31 à 41.

Le troisième ligne centre toulousain Gillian Galan est sorti, blessé à la cuisse, à la 27ème minute.
Le troisième ligne centre toulousain Gillian Galan est sorti, blessé à la cuisse, à la 27ème minute. © Maxppp - Maxppp

Toulouse, France

Un match fou où les attaques ont pris le dessus sur les défenses. Les plus de 16 000 spectateurs, dont une grosse délégation de Castrais, ont bien fait de venir braver le froid car ils ont eu le droit à du spectacle et à une ribambelle d'essais. Dix en tout. Quatre pour le Stade Toulousain (de pénalité 29', Thomas Ramos 42' et 67' et Yoann Huget 49'). Six pour les Castrais (Julien Caminati 17', Armand Battle 44' et 72', Alex Tulou 49', Afusipa Taumoepeau 58' et Collectif 63').

Toulouse qui avait fait un pas en avant en allant chercher une victoire importante à Lyon la semaine dernière, vient d'en faire deux en arrière en s'inclinant ainsi à domicile. La première défaite à domicile cette saison en Top 14, la deuxième si l'on compte le match perdu contre Cardiff en Challenge européen.

Les Castrais chantent dans Ernest Wallon

Au coup de sifflet final, les supporters tarnais se sont regroupés en bas du stade Ernest Wallon devant le bus du CO. Ils ont alors longuement chanté en l'honneur des vainqueurs du jour. Le tout sous les yeux des supporters toulousains qui quittaient l'enceinte. " C'est normal qu'ils soient content, ils ont gagné, lance un supporter rouge et noir en colère, si les gros s'étaient bougés un peu plus, je pense qu'on aurait pu rivaliser."

Le manager Christophe Urios de son côté savoure. " On en avait tous marre de dire, voilà l'année dernière c'était 38 ans, là c'est 39 ans. On se disait c'est pas possible on va attendre 40 ans pour gagner à Toulouse". Et bien c'est fait.

Le faux pas

Comment l'expliquer ? D'abord par le gros match réalisé par les Castrais. Mais cela ne dit pas tout. Comment Toulouse, après avoir resserré les boulons à Lyon, a pu encaisser six essais à domicile. "Nous n’allons pas nous chercher d’excuses mais la semaine est passée très vite. Nous avons laissé beaucoup d’énergie pendant le match face à Lyon. Je pense que nous avons manqué de fraîcheur.", explique l'ailier rouge et noir Yoann Huget. "Peut-être un petit manque de fraîcheur, mais vous savez quand on perd on va chercher un peu de physique, un peu de conquête, un peu de défense, répond de son côté le manager toulousain Ugo Mola. C'est un peu tout et moi ce qui me préoccupe, ce sont les 41 points pris. Parce qu'on a pas le droit de prendre 41 points à domicile, c'est beaucoup trop."

"C'est un faux pas. On s'est mangé notre joker qu'on avait ardemment acquis à Lyon", Ugo Mola