Rugby

Fin de série pour le Stade Toulousain : "on n'avait pas le couteau entre les dents"

Par Frédéric Chapuis, France Bleu Toulouse dimanche 13 septembre 2015 à 21:24

Le Stade Toulousain chute à Pau (9-6) pour la première fois de la saison.
Le Stade Toulousain chute à Pau (9-6) pour la première fois de la saison. - Fred Chapuis

Clermont est la seule équipe invaincue après la 4e journée de Top 14. Battu à Pau (9-6) dimanche en match de clôture, Toulouse, qui restait sur trois victoires, doit se contenter du point de bonus défensif.

Le Stade Toulousain ne réussit pas le sans-faute avant la Coupe du monde en Angleterre. Après trois victoires en autant de matchs, Toulouse chute pour la première fois cette saison à Pau. Une défaite 9-6 avec bonus défensif, en clôture de la 4e journée de Top 14. Le match, fermé, haché, très engagé (l'arbitre a sorti quatre cartons jaunes, deux à chaque équipe) n'a pas réservé de grandes envolées, au contraire. Il se joue sur des coups de pied. Or à ce jeu, le Stade Toulousain a été trop pénalisé. Les joueurs d'Ugo Mola se sont surtout montrés trop maladroits pour espérer revenir du Béarn avec un quatrième succès. 

Il nous a manqué le rugby toulousain 

— Yacouba Camara, troisième ligne toulousain.

Malgré la défaite, Yacouba Camara refuse d'évoquer une fin de série pour Toulouse. "Non, c'est pas un coup d'arrêt. On savait qu'il y avait un beau temps (ironique) qui nous attendait ce week-end. On s'est préparé pour ces conditions. Après on sait que le Stade Toulousain n'est pas une grande équipe avec la pluie et le vent. Donc c'est l'inconvénient qu'on a eu. Ça a été compliqué pour nous. On a donné tout ce qu'on avait. Il y a eu la fatigue aussi des trois matchs enchaînés à très haute intensité. Il nous a manqué le rugby toulousain. Il faudra bien se reposer et repartir de l'avant".

"Toulouse n'est pas une grande équipe avec la pluie et le vent"

De retour au Hameau où il a fait ses débuts professionnels, le troisième ligne Imanol Harinordoquy, estime que le Stade Toulousain a fait preuve de suffisance. "On est arrivé peut-être dans une position un peu trop confortable en ayant gagné trois matchs. On n'avait pas le couteau entre les dents et aujourd'hui, c'est ce qu'il fallait pour rivaliser avec les palois."

"On n'avait pas le couteau entre les dents"

On va essayer d'être une équipe difficile à manœuvrer 

— Ugo Mola, entraîneur-principal du Stade Toulousain.

Le Stade Toulousain part en vacances sur une fausse note mais pour l'entraîneur-principal, Ugo Mola, le bilan reste positif avec 13 points pris en quatre journées dont deux matchs à l'extérieur. "Ça reste positif, après on a joué des équipes qui, pour l'instant, s'inscrivent dans le maintien affiché. Je ne vous dis pas qu'ils le joueront tous mais on va se préparer, nous aussi, à engranger des points et essayer d'être une équipe difficile à manœuvrer. Les intentions sont là, même avec peu de ballon, on a été capable de, donc je crois qu'il faut qu'on reste sur ça. Il ne faut pas se taper sur le ventre quand tout va bien mais il faut être aussi conscient que, quand on n'est pas capable de mettre notre jeu en place, il y a des efforts à produire."