Rugby

Finale de la Coupe du monde de rugby : les All Blacks visent le premier doublé de l'histoire

Par Yves Maugue et Arnaud Carré, France Bleu vendredi 30 octobre 2015 à 11:11

Aaron Smith et les Blacks sont sortis des griffes sud-africaines.
Aaron Smith et les Blacks sont sortis des griffes sud-africaines. © Maxppp

Vainqueurs il y a quatre ans face à la France (8-7), les All Blacks peuvent récidiver ce samedi face à l'Australie (17h à Twickenham). La Nouvelle-Zélande deviendrait ainsi la première nation à conserver son titre.

Ce serait donc une première et une façon supplémentaire d'ancrer les All Blacks dans la légende du rugby. Vainqueurs de la première édition en 1987 mais tenus en échec pendant cinq Coupe du monde avant de signer un deuxième succès en 2011, les Néo-Zélandais peuvent être les premiers à réussir à conserver leur titre. Ils peuvent aussi signer une autre première, gagner la Coupe pour la troisième fois. Une performance que les Australiens visent également, les Wallabies ayant remporté les éditions de 1991 et 1999.

Du talent et de la stabilité

Pour y parvenir, les All Blacks vont devoir se débarrasser des Australiens qui sont les derniers à les avoir battus. C'était le 8 août à l'occasion de la finale des Four Nations. La Nouvelle-Zélande avait pris une éclatante revanche une semaine plus tard mais les Wallabies se sont convaincus que l'exploit était réalisable.

Il n'empêche, les Blacks possèdent des arguments importants. Ils sont au sommet depuis la dernière Coupe du monde et n'ont perdu que trois matches en quatre ans. Le socle de confiance est énorme. Ils ont aussi mis en place un jeu avec une ossature qui n'a quasiment jamais bougé. Treize des quinze joueurs qui vont débuter la finale étaient déjà présents en 2011. Ils ont juste ajouté, en la personne d'Aaron Smith, un demi-de-mêlée plus performant. "On voulait de la stabilité, confie Steve Hansen, le sélectionneur néo-zélandais. On a intégré des joueurs quand il a fallu le faire pour leur donner de l'expérience. On a un groupe qui a joué pas mal de test-matches et certains gars en ont même joué un nombre considérable. On voulait aller au bout de ce tournoi et en plus on n'a pas eu de blessés. J'ai de la chance".

Pour l'instant, on a joué notre meilleur rugby.

Steve Hansen a également la chance de bénéficier de joueurs exceptionnels. L'ouvreur Daniel Carter est le recordman de points marqués dans l'histoire du rugby. L'ailier Julian Savea a déjà rejoint Jonah Lomu en nombre d'essais marqués sous le maillot noir. Quant à Richie McCaw, le capitaine, il devrait disputer lors de cette finale son 148ème et dernier match international. Là-aussi, c'est un record. Et il pourrait être le premier joueur à soulever deux fois la Coupe du monde comme capitaine. Mais lui veut uniquement penser à l'objectif : gagner la finale. "C'est pour cela qu'on est là, affirme-t-il. On est arrivé il y a six semaines pour essayer d'atteindre ce but. A titre personnel, je n'ai pas le droit de penser à la moindre minute ou la moindre seconde qui suivra le coup de sifflet final. Parce que ces pensées ne me seront d'aucune utilité pendant le match. Tout va dépendre de ce que l'on va faire. Pour l'instant on l'a bien fait. On a joué notre meilleur rugby. On s'est donné une opportunité et il y a un truc vraiment sympa à accomplir".

>>>> Toutes les infos sur la Coupe du monde dans notre dossier spécial