Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Finale du Top 14 : Benjamin Fall, patient récompensé ?

vendredi 1 juin 2018 à 18:22 Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde

L'arrière-ailier de Montpellier, débarrassé de ses pépins physiques à répétition, vit enfin une saison pleine. A 29 ans, le Girondin espère soulever ce samedi, après la finale face à Castres, le premier Bouclier de Brennus de sa carrière.

Benjamin Fall salive à l'idée d'aller chercher le titre.
Benjamin Fall salive à l'idée d'aller chercher le titre. © Maxppp - Maxppp

La dixième année de Top 14 sera-t-elle la bonne ? Benjamin Fall n'a jamais été aussi proche d'un titre de champion de France. Titre qui lui a jusqu'ici toujours échappé.

En 2011, pour sa première saison au Racing, il est titulaire à Marseille pour une demi-finale perdue face à Montpellier (25-26). En 2014, toujours en demi-finale, c'est Toulon qui met fin à ses espoirs (16-6). Des Toulonnais sur qui il butera encore, cette fois avec le maillot montpelliérain sur le dos, en 2016 (27-18). Un mois plus tôt, il avait dû abandonner ses coéquipiers au bout de vingt minutes lors de la finale de Challenge Cup remportée face aux Harlequins (26-19).

Eternel revenant

La faute aux adversaires, la faute aussi à la malchance. En 2013, une blessure dans le derby face au Stade Français le prive de phases finales. Même chose l'année dernière où, touché mi-avril à Bayonne, le Langonnais abandonne ses coéquipiers à un mois des barrages.

Benjamin Fall espère que la poisse est définitivement derrière lui. - Radio France
Benjamin Fall espère que la poisse est définitivement derrière lui. © Radio France - Justine Hamon

Vous ajoutez  une rupture du ligament interne du genou en septembre 2011, une fracture de fatigue moins d'un an plus tard, une blessure à l'épaule en décembre 2014 synonyme de fin de saison, une luxation de la rotule qui l'empêche de répondre à la convocation de Guy Novès pour le Tournoi 2016 et vous comprendrez un peu mieux la frustration qui l'habite avant cette finale. 

Ce samedi, Benjamin Fall va disputer son 23ème match de la saison toutes compétitions confondues alors qu'il en a joué en moyenne 17 depuis ses débuts en Top 14 en 2008. 

Un Brennus avant une coupe du monde ?

"Il a trouvé de la maturité, estime l'ancien international Guy Accoceberry, son corps aussi tient mieux le choc., il s'est développé physiquement, on sent qu'il se connaît mieux, on le voit même dans ses attitudes sur le terrain, il est plus efficace, très propre sur les ballons hauts. je pense qu'il est au summum en ce moment de ce qu'il a pu faire."

Benjamin Fall fait à nouveau parler ses qualités physiques hors-norme. - Maxppp
Benjamin Fall fait à nouveau parler ses qualités physiques hors-norme. © Maxppp - Maxppp

L’intéressé, qui a toujours refusé l'étiquette de joueur fragile, joue son meilleur rugby, que Vern Cotter le positionne à l'arrière ou à l'aile. "Moi j'appelle ça des Formule 1, poursuit l'ancien numéro 9, des joueurs qui ont un potentiel physique exceptionnel, capables de courir vite, longtemps, d'être dans l'évitement. Ça fait plusieurs mois qu'il est à ce niveau là donc c'est quand même un gage de sécurité pour lui et pour le club.

Benjamin Fall a donc, peut-être plus qu'un autre, l'envie d'offrir un premier Brennus au MHR avant de rejoindre les Bleus pour la tournée en Nouvelle-Zélande avec un autre objectif en tête : participer enfin à une coupe du monde qui lui a déjà échappé à deux reprises.