Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Finale du Top 14 : ces joueurs de Montpellier formés au Pic Saint-Loup, l'école des champions

jeudi 31 mai 2018 à 16:55 Par Elisabeth Badinier et Marion Bargiacchi, France Bleu Hérault

Elle forme des générations de joueurs de rugby depuis 1984, l'école du Pic Saint-Loup a notamment vu passer trois joueurs du MHR qui disputeront la finale de samedi au Stade de France : Ouedraogo, Picamoles et Galletier.

Fulgence Ouedraogo formé à l'école du Pic Saint Loup
Fulgence Ouedraogo formé à l'école du Pic Saint Loup © Maxppp -

Montpellier, France

Samedi, Montpellier va tenter de décrocher son premier bouclier de Brennus, finale du Top 14 de rugby, le MHR affronte Castres au Stade de France. Dans cette équipe du MHR, trois joueurs sont issus du petit club de rugby du Pic Saint-Loup : Fulgence Ouedraogo, Louis Picamoles et Kélian Galletier. Le club du Pic Saint-Loup a aussi vu passer deux anciens du MHR François Trinh Duc (actuellement à Toulon) et Julien Tomas (actuellement à Pau) . Certains n'hésitent plus à l'appeler "l'école des champions". 

Une école qui forme des générations depuis 1984, presque 35 ans. A l'école de rugby du Pic Saint Loup, on entraîne des jeunes à partir de cinq ans révolus jusqu'à la Terminale. Mais attention : l'école de rugby ne concerne que les jeunes jusqu'à 14 ans !  Grâce à une équipe de 70 bénévoles pour 270 enfants cette année.  

Une école victime de son succès

Jusqu'en 2007, l'inscription était ouverte à tous, mais après la coupe du monde en 2007, et l'exposition de toutes une génération passée par l'école, le club doit faire face à un afflux très important de nouveaux joueurs. Aujourd'hui, l'école ne recrute que des jeunes issus de la communauté de communes du Pic Saint-Loup.   

Ici ce sont les valeurs qui comptent : le club a reçu l'ordre national du mérite en 2007 !   Une première dans l'histoire de ce sport.  "Un centre axé sur l'épanouissement du jeune rugbyman et de l'homme." pour François Trinh Duc, le demi d'ouverture du MHR. Il  a passé huit ans au Pic Saint-Loup. 

L'école du Pic Saint Loup travaille avec des clubs de la région pour offrir des possibilités à leurs meilleurs joueurs, même si la plupart choisissent de poursuivre leurs études et de ne pas devenir professionnels.  

"L'objectif n'est pas d'en faire des joueurs professionnels, c'est une école pour partager les valeurs du rugby"

"On bosse pas avec les enfants pour faire des champions, il est long le chemin entre une école de rugby et le monde professionnel. On a fait le choix de ne pas avoir d'équipe séniors, c'est une formation de jeunes par le rugby et pour le rugby. Mais pas que pour le rugby, le rugby est un vecteur de valeurs, le respect, le partage... nous accompagnons les jeunes jusqu'à la terminale et après ils ont leur vie" explique Eric Clot le président du club

Faut-il s'attendre à voir d'autres champions issus de ce club ?   

Ce sera la surprise dans quelques années. Le président  Eric Clot ne promet rien ! Pour lui la génération qui est sous les projecteurs est une génération dorée.