Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Finale du Top 14 |Toulouse-Clermont : supporters toulousains, combien seront-ils?

-
Par , France Bleu Occitanie

Samedi le Stade Toulousain joue face à Clermont pour, peut-être, décrocher un 20e bouclier de Brennus. S'il est difficile de dire combien de Toulousains seront au Stade de France, en revanche le Capitole s'annonce plein comme un oeuf.

Le Capitole plein comme un oeuf pour célébrer le dernier titre de champion de France du Stade Toulousain, en 2012.
Le Capitole plein comme un oeuf pour célébrer le dernier titre de champion de France du Stade Toulousain, en 2012. © Maxppp - Michel Labonne

Toulouse, France

Le peuple Rouge et Noir se prépare pour la grande fête. Samedi soir, 20h45, le Stade Toulousain affronte l'AS Clermont Auvergne en finale du Top 14. Après sept ans d'attente, les supporters toulousains ne veulent pas manquer le rendez-vous. 

16 000 personnes au Capitole

Pour ceux qui ne peuvent se rendre à Paris mais qui veulent quand même "communier", la mairie de Toulouse installe un écran géant place du Capitole comme pour chaque finale ces dernières années. La place sera ouverte au public dès 18h avec des animations en attendant le coup d'envoi. La municipalité attend 16 000 spectateurs. Sans compter tous ceux qui choisiront les bars de la ville pour vivre les 80 minutes qui mènent au bouclier.

L'impossible calcul à Paris 

Pour les chanceux qui filent au Stade de France, le départ se fera dans la nuit de vendredi à samedi. Les supporters du Huit embarqueront dans sept bus dès 1h du matin. Treize autres autocars de clubs de supporters quitteront Ernest Wallon à 4h30. Enfin un train affrété avec l'aide du conseil régional d'Occitanie embarque 800 fans vers 7h. Voilà pour la transhumance "officielle" car il faut ajouter tous ceux qui se rendent à la capitale par leurs propres moyens... et les Toulousains qui vivent en région parisienne! Selon la Ligue Nationale de Rugby, 30% des billets de la finale vendus via sa billetterie ont été achetés en Ile de France. Combien de soutien des Rouge et Noir dans le lot? Impossible de le dire mais du côté du service communication de la LNR on sait d'expérience que les franciliens soutiennent aussi les finalistes parce qu'il s'agit de leur ville d'origine ou de leur club de coeur. Officiellement 5000 places étaient disponibles à la billetterie du Stade Toulousain mais ils seront sans doute bien plus nombreux. 

Deux rues parisiennes en Rouge et Noir

A Bordeaux la semaine dernière, le peuple Rouge et Noir avait rendez-vous sur une des quatre places de la ville attribuées aux demi-finalistes par la LNR. À Paris, c'est le Stade Toulousain qui investit deux rues dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés en accord avec les bars et les restaurants sur place : les rues Princesse et Guisarde. De midi à 18h, les supporters sont attendus pour festoyer au son d'une banda et avec la mascotte Ovalion. Le Stade de France ouvrira ses portes à partir de 17h et proposera un show après la rencontre avec les rappeurs Bigflo et Oli. Pas sûr que les Toulousains puissent tous assister à la fête car la plupart des clubs de supporters qui voyagent en bus ou en train, feront l'aller-retour dans la journée!

►► EMISSION SPÉCIALE : samedi 19h/minuit sur France Bleu Occitanie. L'avant-match, le match en intégralité commenté par Julien Balidas et Philippe Gleyze et l'après-match. Le tout avec vos réactions au 05 34 43 31 31, des invités, nos reporters au Stade de France et place du Capitole, et les chroniqueurs de C'est Rugby!