Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Finale du Top 14 : le Stade Toulousain veut finir en apothéose face à La Rochelle

-
Par , France Bleu Occitanie

Le Stade Toulousain, arrivé mercredi après-midi à Paris, a foulé la pelouse du Stade de France ce jeudi à la veille de la finale du Top 14 face à La Rochelle.

Antoine Dupont et les Toulousains visent un doublé.
Antoine Dupont et les Toulousains visent un doublé. © Maxppp - MICHEL VIALA

C'est le dernier rendez-vous de la saison. Celui qui peut permettre à Toulouse de réaliser le deuxième doublé de son histoire après 1996 et de décrocher un 21e Brennus. 

La cinquième confrontation de la saison

Un mois après son sacre européen, le Stade Toulousain est à 80 minutes d'un doublé. Comme à Twickenham, le Stade Rochelais se présente face aux hommes d'Ugo Mola. Des Maritimes qui n'ont jamais disputé de finale de championnat de France. Ce sera la cinquième confrontation entre les deux équipes cette saison (en comptant un match amical estival du côté de Limoges).  

Les déclas d'avant-match 

Antoine Dupont : "Ce sera différent sans Romain à côté bien sûr. Malgré les blessures et les absences, tous ceux qui ont été amenés à répondre présent l'ont fait cette saison (...) Sur des matches comme ça, la fatigue on l'oublie assez rapidement."

Julien Marchand : "Je ressens juste de la fierté. Heureux que le collectif en soit arrivé là."

Cyril Baille : "Faire deux finales dans une saison, ça valide le travail de la saison. Elle a été particulière et très disputée. C'est bien." 

Ugo Mola : "C'est un adversaire qui a toujours été délicat à manoeuvrer. Toujours des matches indécis à l'image du match à Deflandre ou en finale de Coupe d'Europe. Je ne pense pas que ce soit du 50-50 je pense qu'on est bien loin derrière (...) 43 joueurs sont montés à Paris, l'ensemble du groupe sauf un joueur en rééducation. On voulait passer du temps ensemble, les dernières 72 heures. Au-delà des hommes, on est ravis d'être encore là. On a plein de choses à faire valoir, quels que soient les joueurs sur le terrain."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess