Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Finale Top 14 - Le grand respect des supporters du Stade Toulousain pour ceux de Clermont

-
Par , France Bleu Occitanie

Avant la finale samedi soir au Stade de France, les supporters toulousains se réjouissent de retrouver les Clermontois. Car outre la qualité du jeu, la qualité du public est là des deux côtés. Avec un profond respect.

Des supporters du Stade Toulousain, lors de la demi-finale du Top 14 2018-2019, contre La Rochelle
Des supporters du Stade Toulousain, lors de la demi-finale du Top 14 2018-2019, contre La Rochelle © Maxppp - XAVIER DE FENOYL

Toulouse, France

C'est l'affiche rêvée, aussi bien sur le terrain que dans les tribunes. La finale du Top 14 entre le Stade Toulousain et l'ASM Clermont Auvergne, ce samedi soir au Stade de France, est la rencontre de deux beaux publics du rugby français.

D'un côté la "Yellow Army", qui donne de la voix au stade Marcel-Michelin de Clermont-Ferrand, et qui se déplace généralement en nombre au bord des terrains du Top 14. De l'autre, les rouge et noir, dans leur temple d'Ernest-Wallon, et qui sont rodés depuis longtemps à la transhumance vers Paris, sur la route du Brennus. Dans tous les cas : un amour profond du rugby, et de ses valeurs. Avec le respect de l'adversaire.

La guerre des couleurs au Stade de France

"Je suis ravie, ravie, ravie de rencontrer Clermont" glisse Geneviève, une fan du Stade Toulousain, qui espérait apercevoir les joueurs ce mardi, lors de l'entraînement à Ernest-Wallon. Le public auvergnat, "c'est un beau public, c'est pour ça que ça sera la fête" renchérit Jean-François, son compagnon, qui est abonné au Stade depuis 25 ans."Et puis ça sera la guerre des couleurs ! Jaune et bleu d'un côté, rouge et noir de l'autre. Le Stade de France va être beau". Le sexagénaire moustachu est déjà prêt, avec sa casquette et son polo du Stade Toulousain, et son drapeau dans la main.

"Il nous tarde d'être avec eux" - un supporter toulousain, à propos des Clermontois

"On s'entend bien avec les Clermontois" se félicite Guillaume. "Pour nous, c'est la plus belle équipe française, avec le Stade. Les Clermontois, on les respecte, on les aime bien.  Il nous tarde d'ailleurs d'être avec eux ! Pendant 80 minutes, pas de cadeaux. Mais après c'est toujours la fête avec eux".

Des amitiés nées lors de précédentes finales

Jean-François se souvient d'ailleurs des piques-niques avec les supporters jaunards, lors des précédentes finales. Sur les aires d'autoroutes, alors que les supporters des deux clubs montent en bus vers Paris. Ou alors sur le parvis du Parc des Princes ou du Stade de France. Il raconte d'ailleurs qu'il s'est fait un ami à Clermont, qu'il a rencontré lors d'une finale. "On s'est contactés ce matin pour justement boire un coup ensemble, avant et après le match".

Mais Jean-François avoue qu'il chambre volontiers son ami auvergnat, avant la finale : "Moi je lui ai dit : "que le meilleur gagne !". Mais j'en pense pas un mot. Le meilleur, ça sera nous, quoi !".