Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Finale Top 14 - Ils n'ont que 7 ans... et ils n'ont pas connu le dernier Brennus du Stade Toulousain

-
Par , France Bleu Occitanie

La finale du Top 14 c'est samedi, entre le Stade Toulousain et l'ASM Clermont Auvergne. A l'école de rugby de la Vallée du Girou, au nord de Toulouse, on l'attend avec impatience. Les enfants regarderont le match à la télé, si papa et maman sont d'accord.

Les enfants de l'école de rugby de Pechbonnieu, au nord de Toulouse.
Les enfants de l'école de rugby de Pechbonnieu, au nord de Toulouse. © Radio France - Mathieu Ferri

Pechbonnieu, France

Ils n'ont que 7 ou 8 ans, autant dire qu'ils n'ont pas connu le dernier Brennus toulousain en 2012, ou alors ils n'avaient que quelques mois. Mais aujourd'hui, ils sont à fond, comme Léon, qui déboule sur le terrain de Pechbonnieu, après avoir enfilé son short rouge, brodé avec le logo du Stade Toulousain : "ils jouent bien, ils sont forts. Et je suis content pour eux qu'ils aillent en finale. Ils font beaucoup de plaquages, et des passes. Et surtout ils ne s'énervent pas quand ils perdent. Ils ne sont pas mauvais joueurs".

"On essaie de faire pareil. Des fois on y arrive, des fois non." - Maxime, 8 ans

Des pitchouns avec des maillots parfois bien trop grands pour eux, mais avec les idées claires. Sur la beauté du rugby, sur le jeu à la toulousaine. Maxime, comme les autres, aime se prendre pour Antoine Dupont et ses coéquipiers : "on essaie de faire pareil. Des fois on y arrive, des fois non. Ce sont nos entraîneurs qui essaient de nous faire y arriver".

Les enfants de l'école de rugby de Pechbonnieu, au nord de Toulouse. - Radio France
Les enfants de l'école de rugby de Pechbonnieu, au nord de Toulouse. © Radio France - Mathieu Ferri

Décrocher le "Bouclier d'or"

Avec du mouvement, faire vivre le ballon ! Pour Thierry Pomarède, éducateur des moins de 8 ans, "le Stade Toulousain, c'est une référence pour eux. Plein d'enfants rêvent d'y jouer. Donc forcément ils s'identifient aux joueurs, chacun le sien, en fonction de ses performances." 

Hugo, lui préfère Iosefa Tekori. Le deuxième ligne l'impressionne, au point d'en oublier son nom sur le moment : "il pousse tout le monde et il fait des supers plaquages. Il est très très fort."

En tout cas, Hugo et ses copains en sont sûrs : samedi, le "Bouclier d'or" (comprenez le Brennus) sera pour Toulouse. "S'ils gagnent, ils sont champions du monde de France !". Champions de France, peut-être... champions du monde... on verra plus tard.