Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Grégory Lamboley : "En début de saison, Ugo Mola voulait absolument me faire revenir au Stade Toulousain"

-
Par , , France Bleu Occitanie

L'ancien joueur du Stade Toulousain et de la Rochelle, Grégory Lamboley, était de passage dans les studios de France Bleu Occitanie ce lundi. Le jeune retraité a donné son avis sur la demi-finale de samedi et confié un scoop : le Stade a tenté de le faire revenir à Ernest Wallon.

Greg Lamboley invité de Club XV ce lundi 3 juin.
Greg Lamboley invité de Club XV ce lundi 3 juin. © Radio France - Bénédicte Dupont

Il l'avait annoncé en mai 2018 : à 36 ans, Grégory Lamboley raccrochait les crampons après 18 années de rugby professionnel. Le deuxième ligne finissait donc sa carrière à La Rochelle plus tôt que prévu alors qu'il lui restait une saison un an de contrat avec les Maritimes. France Bleu Occitanie vous révélait d'ailleurs en septembre dernier que l'ancien deuxième ligne était revenu vivre à Toulouse, et entraînait à présent les U8, les pitchounes rouges et noirs. Invité de Club XV ce 3 juin, celui qui a passé 17 saisons à Ernest-Wallon nous a fait une autre confidence : le Stade a tenté de le faire revenir, et ça ne s'est pas joué à grand chose.

"Je ne me sentais pas de revenir, mais j'ai hésité très longtemps" — Grégory Lamboley dans Club XV

"Oh oui, j'aurais adoré jouer avec cette équipe toulousaine-là", explique Gergory Lamboley. "En plus en début de saison, j'ai failli revenir ! Il y a eu des blessés en deuxième ligne, le club avait des besoins, j'ai été contacté. Je ne me sentais pas de revenir, mais j'ai hésité très longtemps, Ugo (NDLR : Mola) m'a mis le mal de tête. Finalement, ils ont pris Richie Arnold, c'est la bonne pioche. Ça donne envie, je me régale quand je les vois jouer." 

RÉÉCOUTER CLUB XV, votre émission rugby du lundi soir sur France Bleu Occitanie

Toulouse favori oui, mais....

L'ancien deuxième ligne est évidemment ravi de cette affiche entre le Stade Toulousain et le Stade Rochelais en demi-finale du Top 14 ce samedi. Greg Lamboley est notamment revenu sur Xavier Garbajosa, le coach rochelais qu'il a bien connu dans les deux clubs "On sent que Garba a été élevé à la sauce Novès. La Rochelle n'a plus rien à perdre, c'est une équipe très dangereuse". Et il va y avoir du jeu ce week-end parie celui qui a porté 14 fois le maillot de l'Equipe de France. "Ces quatre équipes ont la relance dans leur ADN, quand vous avez des Kolbe, Retière (NDLR trois-quart de la Rochelle), Rattez, (NDLR ailier de la Rochelle), que des joueurs offensifs". Le Stade Toulousain est-il, logiquement, favori ? Oui. Mais il y a eu cette coupure de 14 jours entre le dernier match du championnat face à Perpignan le 25 mai, et cette demie contre la Rochelle le 8 juin.

Cette semaine sans jouer avant un match-couperet, ça me fait peur. J'aurais préféré qu'ils gardent le rythme. Le ressenti de cette semaine de repos sera beaucoup plus bénéfique si ils vont en finale, que sur cette demie— Grégory Lamboley

STADE TOULOUSAIN / STADE ROCHELAIS samedi 8 juin, en direct à partir de 19 heures sur France Bleu Occitanie

LIRE AUSSI 

Bordeaux : comment éviter la galère pour aller au Matmut Atlantique

QUIZ - Avez-vous bien suivi la saison du Stade Toulousain ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess