Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Grenoble / Stade Français : le match d'après

-
Par , France Bleu Paris
Paris, France

Les joueurs du Stade Français vont enfin retrouver les terrains de rugby, à l'occasion de la 9e journée du Top 14, avec un déplacement délicat à Grenoble. Ce sera ce dimanche pour les Parisiens leur premier match depuis les attentats.

Pascal Papé et son équipe bien décidés à repartir de l'avant
Pascal Papé et son équipe bien décidés à repartir de l'avant - stade.fr/Stéphane Hamel

Le match d'après. Après les attentats qui ont frappé Paris et particulièrement meurtri l'équipe du Stade Français Paris,  elle qui a vécu les événements depuis Leicester, s'inquiétant pour leur famille, passant la nuit les yeux rivés sur les écrans de télévision et les réseaux sociaux,  avant d'apprendre que l'un des leurs était au Carillon, le soir de la fusillade. Pour la première fois depuis le 13 novembre, les joueurs du Stade Français vont donc retrouver les terrains avec, plus que jamais, l'envie de repartir de l'avant. L'envie aussi de relancer leur saison après des débuts compliqués. En cas de défaite, le champion de France en titre pourrait de nouveau se retrouver en position de relégable : une victoire, ce dimanche, à Grenoble, et le Stade pourrait bien enfin tenir son match référence.

"Cela n'a pas été facile mais les gars ont fait une bonne semaine. Je suis un étranger, oui, mais je suis Parisien"

Joueurs et entraîneur présents cette semaine en conférence de presse n'ont pas caché que se concentrer sur le rugby n'avait pas forcément été chose facile, après le 13 novembre. "A Leicester, on cherchait tous à avoir des nouvelles de nos proches. C'est dur. Je suis un étranger, oui, mais je vis avec ma famille, ici, depuis huit ans, je suis Parisien" nous confiait ainsi jeudi Simon Raiwalui, l'entraîneur des avants du Stade Français Paris.

Simon Raiwalui avant le match à Grenoble dimanche

Avant d'ajouter "les gars se sont bien concentrés, ils ont fait une bonne semaine, très appliqués."

"On va voir si on a du caractère"

Le trois-quart centre Geoffrey Doumayrou, qui fait son grand retour à la compétition ce week-end, lui, comme à son habitude, n'y va pas par quatre chemins. Il sait bien que Paris a déjà perdu beaucoup trop de points en route depuis le début de la saison et n'a plus guère le choix que de ramener enfin des points d'un match à l'extérieur. "On a perdu pas mal de points de route. Là, il y a Grenoble, c'est un match  l'extérieur, il faut qu'on aille prendre des points, cela passe par une grande performance. (...) Les saisons ne se ressemblent pas mais c'est bien pour nous, on va voir si on a du caractère" explique ainsi l'ancien Montpelliérain. 

Le caractère de Geoffrey Doumayrou, important pour ce genre de match

"Beaucoup d'envie d'enfin démarrer notre saison à l'extérieur. On a besoin d'un match à l'extérieur"

Plus que motivé aussi le deuxième ligne Pascal Papé. Il l'a dit et redit cette semaine au micro de France Bleu 107.1, il est animé par une envie de profiter de tous les instants comme un privilégié qui vit de sa passion, comme un joueur de 35 ans qui ne sait pas encore s'il prolongera d'une saison en juin prochain. "Beaucoup de motivation, d'envie, d'excitation de rejouer, d'enfin démarrer notre saison à l'extérieur. On a besoin d'un match gagné dans la douleur" dit-il avant d'ajouter, à l'unisson de Geoffrey Doumayrou : "si on a des ambitions cette saison, c'est le moment de le montrer. On travaille comme des chiens comme on dit dans le jargon, la chance qui nous a animée la saison dernière va finir par le revenir. On le mérite."

Sergio Parisse forfait de dernière minute

Problème : le Stade Français n'a remporté que deux de ses cinq derniers matches. Problème : Paris est loin d'avoir récupéré tous ses blessés. Citons juste Dupuy, Burban, Bonfils, Pyle, Genia, Mostert. Et ajoutons ce que nous redoutions depuis jeudi, le forfait du capitaine Sergio Parisse.

Les compos des deux équipes :

Stade Français : Heinke van der Merwe-Laurent Sempéré-Rabah Slimani; Alexandre Flanquart-Pascal Papé ; Matthieu Ugéna-Raphael Lakafia-Jono Ross ; Julien Tomas-Jules Plisson ; Jérémy Sinzelle-Jonathan Danty-Geoffrey Doumayrou-Waisea ; Hugo Bonneval. Remplaçants : Laurent Panis, Sakaria Taulafo, Paul Gabrillagues, Willem Alberts, Clément Daguin, Morne Steyn, Djibril Camara et Paul-Alo Emile.

FC Grenoble : Fabien Barcella-Arnaud Héguy-Dayna Edwards ; Benjamin Hand-Hendrik Roodt ; Peter Kimlin-Mahamadou Diaby-Rory Grice ; Charl McLeod-Jonathan Wisniewski ; Daniel Kilioni-Nigel Hunt-Fabrice Estebanez-Lucas Dupont ; Gio giaan Aplon. Remplaçants : Anthony Hegarty, Faka Taumalolo, Jonathan Best, Steven Setephano, Christophe Loustalot, Gilles Bosch, Xavier Mignot et Pieter de Klerk.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess