Rugby

Guy Accocéberry : "un gros chantier s'annonce pour Guy Novès"

Par Stéphanie Brossard, France Bleu Gironde et France Bleu samedi 17 octobre 2015 à 23:54

Guy Acccéberry notre consultant
Guy Acccéberry notre consultant © Radio France - Arnaud Carré

Cruelle et humiliante défaite en quart de finale de la coupe du monde de rugby pour le XV de France face à la Nouvelle-Zélande (62-13, 9 essais à 1). C'est un échec complet pour Philippe Saint-André qui passe la main à Guy Novès. L'analyse de notre consultant l'ex-international Guy Accocéberry.

France Bleu : le constat est amer ?

Guy Accocéberry_ : si on se souvient il y a 4 ans, on joue ces mêmes All Blacks en finale de la coupe du monde, on meurt à un point, on peut être champion du monde ce jour-là ! Quatre ans après, il y a 50 points d'écart ! L'équipe de France n'a pas progressé alors que les autres oui. Les grandes équipes comme la Nouvelle-Zélande et l'Australie maîtrisent aujourd'hui ce rugby fait de vitesse, de puissance, et de technique. On voit même des petites équipes arriver et progresser, réussir à tenir le ballon. Et nous, on en est incapable. On l'a fait là, sur deux ou trois actions. Mais on est loin de tout ça... Donc il y a un gros chantier qui s'annonce pour Guy Novès qui va prendre la tête de l'équipe de France. Mais je pense aussi qu'il faudra aider Guy Novès, et repenser à une autre manière de faire fonctionner cette équipe de France.

Il y a quatre ans, il y avait un point d'écart. Aujourd'hui, c'est 50 ! 

C'est une sortie très difficile à vivre pour les Bleus ?

Très difficile. On avait du mal à les imaginer gagner. On connaissait la qualité de cette équipe néo-zélandaise qui n'avait perdu que 3 matches en 4 ans. Mais on pensait, moi le premier, qu'ils perdraient de 10 ou 15 points. Moi je les voyais bien faire le match des Anglais face aux Australiens : un match courageux où ça se joue à peu de choses, et où après, la meilleure équipe prend le dessus... Mais là, mais là... La première mi-temps a été assez correcte. Ils ont marqué dès qu'ils ont pu. Ils sont restés pas très loin au score. On sort à 29-13. On sent que ce sera difficile de gagner, mais on a un petit espoir sur une belle deuxième mi-temps. Et en fait, en deuxième mi-temps, l'équipe de France craque complètement et prend l'eau de partout. Elle est prise dans tous les secteurs du jeu par une équipe qui est trois classes au-dessus aujourd'hui !

Cette équipe a pris l'eau de partout

Et maintenant ?

Il faut tourner la page. Il faut passer à autre chose. Il faut que Guy Novès avec son nouveau staff (et je pense qu'il le fera, il a de l'expérience et il l'a fait avec Toulouse) lance de nouveaux joueurs, pour amener du sang neuf. Bien sur il va falloir garder des joueurs comme Maestri, Picamoles etc. Mais surtout il va falloir tourner la page, rentrer en club rapidement pour les joueurs, retrouver les copains et essayer de passer à autre chose, parce que là, c'est vraiment finir sur un gros échec...

►Comment la marée noire a emporté le XV de France

►Retrouvez notre dossier spécial coupe du monde de rugby 2015

Notre dossier coupe du monde de rugby 2015 - Radio France
Notre dossier coupe du monde de rugby 2015 © Radio France