Rugby

Headingley est bien maudit pour les Dragons !

Par Cyrille Manière, France Bleu Roussillon dimanche 29 juin 2014 à 19:46

Morgan Escaré, arrière des Dragons Catalans
Morgan Escaré, arrière des Dragons Catalans © MaxPPP

Quel scenario ! A quelques secondes de la fin du match, les Dragons tenaient leur toute première victoire de l'histoire à Leeds. Alors que la sirène retentissait, les Anglais passaient la victoire de la gagne : 32 à 31 ! Cruel !

Pendant plus de soixante-dix minutes, les Dragons ont tenu leur exploit à Leeds. Dans ce stade où jamais ils n'avaient pu décrocher la moindre victoire, ils repartent à nouveau bredouille. Pire que la saison dernière où les Dragons avaient perdu dans les dernières minutes, cette fois-ci, c'est bien à la dernière seconde qu'ils se sont inclinés. Après la sirène, une pénalité assassine a placé pour la deuxième et dernière fois du match Leeds en tête.

Fin du match Leeds Dragons

Les Dragons, grâce à un drop de Morgan Escaré pensaient pourtant avoir arraché la victoire 31 à 30 à trois minutes de la fin .

DRAGONS - leeds - drop de Morgan Escaré

Les Dragons ont de quoi être vraiment frustrés. Ils ont rapidement pris les devants dans ce match qu'ils dominaient à la mi-temps (20 à 14). ils ont eu les ressources pour recoller quand Leeds virait en tête pour la première fois peu après l'heure de jeu (30 à 24). Les Catalans ne peuvent guère se reprocher grand chose, il va falloir vite rebondir et confirmer la grosse prestation contre Wigan à Brutus dans deux semaines.

"On leur fait cadeau de ce match" Grégory Mounis

Gregory Mounis, troisième ligne des Dragons Catalans - Radio France
Gregory Mounis, troisième ligne des Dragons Catalans © Radio France - Martin Cotta

Dragons Greg Mounis

Jérôme Guisset, entraîneur des Dragons catalans - Radio France
Jérôme Guisset, entraîneur des Dragons catalans © Radio France

Dragons Jérôme guisset

Laurent Frayssinous, entraineur des Dragons Catalans - Radio France
Laurent Frayssinous, entraineur des Dragons Catalans © Radio France

Dragons Laurent Frayssinous