Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Ils racontent 2020 en Limousin

Ils racontent 2020 : Saïd Hirèche, capitaine du CA Brive : "Pendant six mois, on s'est entraîné !"

-
Par , France Bleu Limousin

S'il y a bien des sportifs pour qui l'année a été compliquée, ce sont les Brivistes. Ils ont vécu cette période de confinement avec aucun match, puis ont réalisé un début de saison difficile, avec une série de six défaites d'affilée. Retour sur l'année 2020 du capitaine du CAB, Saïd Hirèche.

Saïd Hirèche, capitaine du CAB.
Saïd Hirèche, capitaine du CAB. © Radio France - Guillaume Drechsler

Au moment de refermer 2020, les joueurs du CAB sont partagés entre satisfaction et soulagement. Satisfaction car après les victoires importante à d'Armandie face à Agen, à Pierre-Fabre face à Castres et à domicile au Stadium contre le LOU, les Brivistes se sont redonnés de l'air. Mais, ils restent neuvième du classement, avec derrière des grosses écuries comme Montpellier qui n'ont pas encore joué leurs matchs en retard. Rien n'est fait pour le maintien. Alors, évidemment, cette année aurait pu mieux se terminer, en convient Saïd Hirèche, le capitaine des Noirs et Blancs. "Bon après, les épreuves permettent de revenir plus grand et plus fort. Cela va nous servir pour repartir de l'avant."

Un arrêt brutal au printemps

L'année du CAB avait pourtant bien commencée. Le club est revenu en Top 14, avec plus ou moins de réussite, en se classant en mars 10e de Top 14, restant sur une victoire contre Lyon 30 à 16. "On a entretenu ce qu'on avait créé avec le public lors de notre saison en Pro D2. On a joué dans un Stadium en feu, c'est un très beau souvenir" se souvient l'international Algérien de 34 ans. Malheureusement, le virus a stoppé cette progression. Les joueurs de rugby se sont retrouvés au chômage technique. 

Saïd Hirèche lors d'un match contre le Racing en 2017
Saïd Hirèche lors d'un match contre le Racing en 2017 © Maxppp - DENIS TRASFI

Mais pas question de lézarder. "Pendant six mois, il a fallu s'entraîner. Il fallait entretenir le corps car on ne savait pas si ça allait reprendre ou pas." Même s'il en convient, le joueur de rugby a fait comme tout le monde. "On a bricolé pour s'occuper, car on a tourné en rond un peu" raconte-t-il. Alors, le retour au stade "ça a fait du bien, de replaquer...etc..." Et de revoir les copains aussi. "Ca dépend lesquels" sourit avec malice le troisième ligne, ironique, bien sûr. 

Que se souhaiter pour l'année 2021 ? "Le maintien" répond spontanément Saïd Hirèche. Le futur retraité aspire, comme tout le monde, au retour à la vie normale, avec du recul. "Vivre bien et en bonne santé, et profiter de la vie, car on ne sait pas ce qui peut arriver" conclut le sage capitaine du CA Brive. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess