Rugby

INFOGRAPHIE | Le rugby en Pays de la Loire

Par Typhaine Morin, France Bleu Loire Océan vendredi 18 septembre 2015 à 6:00

Le Saint-Nazaire Rugby joue en Fédérale 1
Le Saint-Nazaire Rugby joue en Fédérale 1 © Max PPP

Que pèse le rugby en Pays de la Loire ? Alors que débute ce vendredi la Coupe du monde de rugby en Angleterre, nous avons compilé quelques données sur ce sport dans la région. Et indéniablement, les Pays de la Loire ne sont pas une terre d'ovalie. Nantes a pourtant été champion de France en... 1917.

Si les Pays de la Loire étaient une terre de rugby, ça se saurait. Pourtant, malgré le faible nombre de licenciés (11.821 en 2015), la région a quelques belles histoires de rugby à son actif. Aujourd'hui, un seul club de la région évolue en Fédérale 1, c'est le troisième échelon du rugby français : le Saint-Nazaire Rugby. Le Stade nantais (SNUC) joue en Fédérale 2, et au niveau en dessous, deux clubs de la région jouent en Fédérale 3 : Trignac et La Roche-sur-Yon. Au total, la région compte 53 clubs de rugby.

Nantes champion de France de rugby en... 1917

Il y a près d'un siècle, en 1917, en pleine guerre, le Stade Nantais Université Club (SNUC) a remporté le championnat de France de rugby, l'ancêtre du championnat du Top 14. Cette année-là, le championnat est réduit à 12 équipes. Et après avoir passé tous les éliminatoires, le SNUC se retrouve en finale contre le Stade Toulousain, à Bordeaux. Score final : 8-3. 

Le Saint-Nazaire Rugby, meilleure équipe des Pays de la Loire 

Le club de Saint-Nazaire évolue en Fédérale 1, c'est le troisième échelon du rugby français, et le meilleur niveau en Pays de la Loire. Un club bien ancré à l'Ouest, mais qui doit énormément aux hommes du sud de la France. C'est avec un homme venu de Béziers que le club né. 

Pierre Moureu, ancien joueur de Béziers,  17 fois international français avant la Première guerre mondiale, une référence comme entraîneur. Il arrive à Saint-Nazaire en 1932, où il pose ses valises et achète l'Hotel Terminus près de la gare. Le rugbyman transforme le club et en fait l'un des plus redoutés de l'Ouest de la France. 

Après la Seconde guerre mondiale, ce sont les Basques, les Béarnais et les Bigourdans qui débarquent en force au Saint-Nazaire Rugby (SNR). Ils s'appellent Moulère, Escoulan et Thuo et sont maçons, peintres et commerçants. Et viennent à Saint-Nazaire pour reconstruire la ville après les bombardements. La semaine, ils travaillent sur les chantiers et le dimanche, ils se retrouvent au stade autour du ballon ovale. Grâce à eux, l'école de rugby du SNR voit le jour à la fin des années 1950.

Aujourd'hui, l'école de rugby accueille 170 enfants, une véritable pépinière. D'ailleurs, plusieurs anciens évoluent désormais dans le championnat du Top 14, l'élite du rugby français. Parmi eux : Cédate Gomez au Racing Métro et Thomas Borde à Oyonnax. Et le président actuel, Jean-Luc Mérino est un Nazarien de coeur, mais un Tarbais d'origine ! 

Notre dossier Coupe du monde de rugby 2015