Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

[INTERVIEW] BO - Steffon Armitage : "Hâte de fouler la pelouse d'Aguiléra"

-
Par , France Bleu Pays Basque

Steffon Armitage, le polyvalent troisième ligne international anglais, disputera ce vendredi son premier match à Aguiléra face à Rouen. Pour l'occasion, il sera même capitaine du BO. L'occasion de cerner un peu plus un joueur qui fait l'unanimité auprès de ses coéquipiers.

L'international anglais Steffon Armitage, triple champion d'Europe, a signé pour deux saisons avec le Biarritz Olympique
L'international anglais Steffon Armitage, triple champion d'Europe, a signé pour deux saisons avec le Biarritz Olympique © Radio France - Stéphane Garcia

Biarritz, France

"Il a soif de victoire et il l'apporte à tout le groupe." Les mots élogieux de l'entraineur biarrot des trois-quart, Nicolas Nadau, quand il évoque le troisième ligne Steffon Armitage,le polyvalent troisième ligne international anglais(5 sélections), arrivé pour les deux prochaines saisons à Aguiléra. "Cela manquait un peu au groupe, et Steffon fait partie des joueurs qui doivent prendre le leadership dans les prochaines semaines." Remplaçant à Carcassonne (entré après 19 minutes de jeu), titulaire à Montauban, le joueur de 34 ans, triple champion d’Europe avec le RC Toulon (2013, 2014, 2015), fera son premier match à Aguiléra ce vendredi pour la réception de Rouen. Il sera même capitaine du BO.

France Bleu Pays basque : Rouen, promu pas facile à venir, une équipe qui a battu Perpignan et Carcassonne ?

Steffon Armitage : Il ne faut jamais dire "juste parce qu’ils sont montés cette année ça va être plus facile". Pour nous on regarde ça comme tous les autres. Ça va être un match difficile et on est prêt. Il faut aussi qu’on arrête de penser à l’adversaire et qu’on se concentre sur nous, nos matches. Dans ma tête, ça ne tient qu’à nous : soit on veut gagner ce match, soit on le perd, c’est à nous de décider. Surtout à domicile. Si on arrive à tenir le ballon, à mettre en place notre jeu, sans vouloir offenser les autres équipes je ne vois pas beaucoup d’adversaires qui peuvent rivaliser avec nous. Parce qu’on a de très jeunes joueurs qui sont très motivés, et qui ont de la qualité. On veut être en haut du tableau, on veut tout gagner. Et pour réussir à faire ça il faut que dans notre tête, on pense être les meilleurs.

Comment expliquez-vous les difficultés actuelles du BO, qui reste sur deux défaites consécutives ?

Ce n’est pas une équipe en difficulté. Mais on veut trop faire, trop bien faire, plus que la normale et ce n’est pas une mauvaise chose, mais on commet beaucoup trop de fautes. On essaie justement de s’améliorer, d’être plus intelligent sur ces situations-là. Parce que le rugby a beau être un sport de contact, si on met de l’intelligence dans ce qu’on fait c’est d’autant plus simple. Si on règle ce problème-là, je pense qu’on se simplifiera la tâche beaucoup plus.

Comment se passe votre intégration dans ce groupe ?

Mon intégration s’est très bien passée. Je connaissais quelques-uns déjà et franchement ils m’ont fait me sentir vraiment à la maison et maintenant j’ai hâte de jouer à Aguiléra, de retrouver le terrain, de voir nos supporteurs et de tout donner. Jouer à domicile, avoir nos supporteurs, c’est quelque chose d’énorme. Essayer de tout donner pour eux, pour le club, les bénévoles, la ville, etc. Tout faire pour que ce soit une région, un endroit magnifique et reconnu. C’est à nous de tout faire sur le terrain, continuer à faire venir toujours plus de monde et c’est ce qu’on va essayer de faire dès vendredi face à Rouen. On veut que tout le monde soit fier de nous.

Quel rôle pour vous ? 

Ça va dans les deux sens. Moi je suis là pour essayer de relever tout le monde, d’atteindre le plus haut niveau. Mais les autres sont là pour m’aider moi-aussi. Oui je suis un peu plus âgé que les autres mais ils m’apprennent beaucoup de choses, encore, parce qu’on peut toujours apprendre dans le rugby. C’est ce qui est bien dans le rugby, dans cette équipe, avec ces joueurs. Tout le monde se tire vers le haut. Il y a beaucoup de concurrence et c’est quelque chose qui ne peut être que positif pour l’équipe.

Physiquement, comment vous sentez-vous ?

J’ai l’impression d’avoir 20 ans ! (rires) No more words, plus de mots : 20 ans. Sauf la barbe et les poils blancs, mais le look (rires). C’est ce qui fait la force ce groupe. Ces jeunes, qui poussent fort et qui veulent te prendre la place. Si tu vois quelqu’un faire de gros efforts, ça te pousse à travailler davantage. Ça te motive à faire encore plus. C’est la force de ce groupe.

► Biarritz - Rouen, à vivre dès 19h55 sur France Bleu Pays basque avec Christian Bibal et Stéphane Garcia 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu