Rugby

Pro D2 : Walter Vorano, aux petits soins des joueurs du CSBJ

Par Céline Loizeau, France Bleu Isère vendredi 21 avril 2017 à 6:00

Walter Vorano, plus de 20 ans au service du CSBJ.
Walter Vorano, plus de 20 ans au service du CSBJ. - .

Alors que le CSBJ va boucler une saison noire avec au minimum une relégation en fédérale 1, rencontre avec un bénévole qui partage de nombreuses heures avec les entraîneurs et les joueurs. Walter Vorano s'occupe d'organiser les déplacements.

Walter Vorano aime les couleurs du CSBJ. Voilà 24 ans qu'il est tombé dans la marmite ciel et grenat et n'a plus quitté le club depuis. L'aventure a démarré en tant que dirigeant des benjamins. "C'était pour suivre mon fils Romain", explique-t-il. Puis après les catégories jeunes, il y a 15 ans, il rejoint la section professionnelle. Sa mission est de chouchouter les joueurs. Walter, jeune retraité, est chargé d'organiser les déplacements. Cela veut dire réserver les hôtels, les restaurants, faire la feuille de route pour le chauffeur de bus, s'assurer qu'il ne manque rien pour les collations des joueurs, etc. Autant de tâches qui prennent du temps. "Cette préparation représente 3-4 jours au service du club, sans compter les déplacements", précise-t-il. Il peut compter sur l'aide de deux autres dirigeants Alain Terzago et Alain Souillat.

De Béziers, à Mont-de-Marsan, en passant par Vannes ou Angoulême, Walter, comme les joueurs, enchaîne les kilomètres et les heures passées dans le bus. Et cette saison - entre les défaites en série et les problèmes financiers qui n'en finissent pas - a été difficile selon lui : "on essaie de parler d'autre chose, mais ça a forcément peser sur le moral des joueurs" S'il regrette l'époque d'un CSBJ victorieux - ses yeux s'illuminent à l'évocation de la belle année 97 - il sait que ce temps là est révolu. Pour autant, sur le plan sportif selon lui, ce groupe pouvait atteindre l'objectif fixé en début de saison, à savoir la 7e ou 8e place.

Une situation regrettée par certains adversaires

Des aléas administratifs, financiers, des problèmes relationnels entre différents membres du club sont venus "polluer" une saison mal négociée au plan sportif. Un climat auquel est malheureusement habitué le CSBJ, mais Walter ne veut pas pointer du doigt des responsables. Pour lui le club, les joueurs doivent continuer à se battre "pour la ville, les supporteurs, les partenaires". Et d'avouer que malgré tout "l'état d'esprit entre joueurs et staff est bon". Il ajoute que même les équipes adverses se désolent de cette situation.

Depuis fin mars, les Berjalliens savent qu'ils quitteront la Pro D2 à la fin de la saison. Ce sera à minima la fédérale 1 mais ça pourrait être pire vu la situation financière du club pour qui l'hypothèse d'un dépôt de bilan n'est toujours pas écartée. Malgré ça, malgré un sentiment de "gâchis", Walter Vorano pense rester dirigeant de l'équipe 1ere. L'amour du club est plus fort...

Alors que c'est l'un des bénévoles qui passe énormément de temps avec les joueurs, on lui a demandé comment le groupe a vécu cette saison galère

Ce vendredi 21 avril, pour le compte de la 28e journée de Pro D2, le CSBJ, lanterne rouge, se déplace chez le leader Oyonnax. Match à vivre en direct sur France Bleu Isère.