Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"J'étais debout !", témoigne Hugh Chalmers, la légende de l'UBB après la qualification contre le Racing

-
Par , France Bleu Gironde

Invité de France Bleu Gironde ce lundi matin, le légendaire troisième ligne de l'UBB, Hugh Chalmers est "très fier" de la qualification des Bordelo-Béglais face au Racing (24-21) dimanche. "J'étais debout !", dit-il, lors de la fin de match haletante.

Hugh Chalmers, ici contre Brive en octobre 2016, a disputé 250 matchs sous les couleurs de l'UBB.
Hugh Chalmers, ici contre Brive en octobre 2016, a disputé 250 matchs sous les couleurs de l'UBB. © Radio France - Justine Hamon

"Je suis très fier d’eux". Invité de France Bleu Gironde ce lundi matin, Hugh Chalmers ne cachait pas sa joie après la victoire au bout du suspens, dimanche, de l'UBB face au Racing (24-21), en quart de finale de la Champions Cup. L'ancien troisième ligne néo-zélandais de l'UBB, qui a joué 250 matchs sous les couleurs bordelo-béglaises entre 2008 et 2017, connu la montée en Top 14 et les premiers matchs de Champions Cup, a regardé le match en compagnie d'une autre légende bordelo-béglaise, son ancien capitaine Matthew Clarkin. "J’étais debout !" dit-il, au moment où le match se tendait, dans les dernières minutes. 

Jalibert a un rôle super important dans cette équipe, c’est un joueur exceptionnel

"On a vu la maîtrise que les gars ont mis en place. Ils ont gagné en expérience, c’est une grande équipe, on voit ça par le calme qu'ils ont eu pour faire une action comme ça dans la dernière minute", juge l'ancien joueur de l'UBB. Après le match "j'ai eu quelques textos, mais je pense qu’ils étaient en train de passer un super moments entre eux", confie le Néo-Zélandais, qui a joué avec de nombreux joueurs ayant foulé la pelouse dimanche, ainsi qu'avec Heini Adams, désormais dans le staff. 

Les joueurs de l'UBB entourent Matthieu Jalibert, qui vient de passer la pénalité de la gagne (24-21).
Les joueurs de l'UBB entourent Matthieu Jalibert, qui vient de passer la pénalité de la gagne (24-21). © Radio France - Justine Hamon

Parmi ses anciens coéquipiers, Chalmers a forcément remarqué Matthieu Jalibert, auteur des 24 points girondins, dont la pénalité de la gagne après la sirène. "Il a un rôle super important dans cette équipe, c’est un joueur exceptionnel. Mais c’est pas l’homme qui fait équipe, c’est aussi l’équipe qui fait l'homme", dit Chalmers. 

Malgré la joie que lui a procuré son ancienne équipe, Chalmers, aujourd’hui entraîneur des Espoirs du Biarritz Olympique (il entraînera Beaune, en Fédérale 1, la saison prochaine), n'échangerait pas sa carrière contre ce parcours en Coupe d'Europe. "Je suis très content de la part que j’ai faite dans l’histoire de l'UBB. Ce match, il appartient aux joueurs d'aujourd’hui. C’est leur histoire", dit-il. Une histoire et une progression qui n'étonnent pas Chalmers. "Je me rappelle de la première fois où j’ai rencontré Laurent Marti", se remémore-t-il. "Je l’ai trouvé très ambitieux quand il parlait du projet du club, et j’ai beaucoup aimé ça". Alors, l'ascension est "un peu logique, avec le fait que ce soit une grande ville, le meilleur public d’Europe..." 

L'UBB n'est plus une équipe qui créé la surprise 

Il faudra désormais se déplacer à Toulouse, en demi-finale, le week-end du 1er mai. Des Toulousains bien plus expérimentés qui joueront leur 13e demi-finale de Champions Cup, face à des Bordelais novices à ce niveau. Pour autant, "c’est le moment de changer la notion d’exploit", espère Chalmers. "Maintenant, l’UBB est autre chose que ce qu’elle a été. Ce n’est plus une équipe qui créé la surprise. C’est le moment où elle doit assumer sa place parmi les grandes équipes de Top 14 et de Champions Cup". 

De là à imaginer, enfin, remporter un titre majeur ? En tout cas, Chalmers y croit. "Je pense que cette année, l’histoire peut changer pour ce club. Je sais qu’en France, on aime bien être l’outsider. Mais à l’UBB, l'effectif est exceptionnel, le banc de dimanche était exceptionnel. Ils ont les moyens d’aller chercher cette victoire". Et nul doute que les glorieux anciens seront là pour la fêter. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess