Rugby

James Hook : "Je deviens supporter de l'USAP"

Par Cyrille Manière, France Bleu Roussillon jeudi 5 juin 2014 à 19:31

James Hook, demi d'ouverture de l'USAP
James Hook, demi d'ouverture de l'USAP © MaxPPP

Après l'annonce de son départ pour Gloucester, James Hook s'exprime pour la première fois. Il a confié à France Bleu Roussillon sa tristesse de quitter un club et une région qu'il n'oubliera jamais. L'international gallois remercie les supporters et promet de revenir dans les tribunes d'Aimé Giral dès qu'il pourra.

Depuis l'aéroport à Londres où il allait embarquer avec la sélection galloise pour la tournée en Afrique du Sud, James Hook s'est confié à France Bleu Roussillon . Quelques jours après l'annonce officielle de sa signature à Gloucester, le désormais ex arrière de l'USAP revient sur ses trois saisons en sang et or. L'aventure restera pour lui inoubliable dans ce club mais plus globalement dans ce pays catalan qui l'a adpoté et qu'il quitte à contre coeur même si le challenge à relever en Angleterre est attrayant pour lui. Jouer avec l'USAP en D2 n'était malheureusement pas compatible avec ses ambitions sportives.

James Hook : \"une décision très difficile à prendre\"

Contacté par plusieurs clubs anglais mais aussi gallois ou même de l'hémisphère sud, James Hook a fait le choix de rejoindre Gloucester. C'est d'ailleurs dans ce stade qu'il a délivré une de ses plus belles parties cette saison avec l'USAP. Malgré la défaite lors de la première journée de H-cup, l'international gallois avait réussi un full-house (essai - drop - transformation - pénalité en un seul match). Gloucester a, selon lui, les mêmes valeurs que l'USAP. Ca a pesé dans la balance.

JAMES HOOK : \"Gloucester c'est le même esprit que Perpignan\"

USAP : le joueur James Hook - Maxppp
USAP : le joueur James Hook © Maxppp
Indéniablement le meilleur joueur catalan cette saison, James Hook n'a pas de regrets personnels à avoir sur cette saison avec l'USAP. Bien sûr, il quitte le club sur un sentiment d'échec et une grande désillusion de le voir couler en PRO D2. Pour lui, le mois de décembre aura été terrible et l'équipe n'a jamais pû redresser la barre.

JAMES HOOK : \"on a tout perdu en decembre\"

"Je deviens désormais supporter de l'USAP et je reviendrai à Aimé Giral"

A distance, James Hook va suivre les prestations de l'USAP. Il le promet : "je reviendrai dans les tribunes d'Aimé Giral ". Le Gallois n'imagine pas l'USAP rester en PRO D2 : "le club reviendra là où il doit être : en top 14 ". James Hook repart d'ici avec trop de bons souvenirs pour oublier si vite l'USAP et surtout ses supporters.

JAMES HOOK : \"j'espère que l'USAP va remonter très vite\"

James Hook : aujourd'hui je suis supporter de l'USAP\"

James Hook, ouvreur ou arrière à l'USAP - Radio France
James Hook, ouvreur ou arrière à l'USAP © Radio France
A (RE)ECOUTER...

 

  • [Le 12 septembre dernier, James Hook avait pourtant décidé de prolonger l'aventure. Mais à ce moment là de la saison, tout n'allait pas trop mal à l'USAP](Le 12 septembre dernier, James Hook avait pourtant décidé de prolonger l'aventure. Mais à ce moment là de la saison, tout n'allait pas trop mal à l'USAP. ).

  • Le 14 octobre dernier, James Hook était l'invité de France Bleu Roussillon dans Lundi C'est Rugby.

  • Quelques mois après son arrivée à l'USAP, James Hook avait ouvert ses portes à France Bleu Roussillon . Nous avions fait connaissance avec lui et sa famille dans son nouvel environnement, à son domicile de Canet. Au fil des mois, celui qui était annoncé comme une grande star s'est affirmé aux yeux du public comme un joueur accessible et d'une grande simplicité...

Rencontre avec james Hook

James Hook, demi d'ouverture de l'USAP - Radio France
James Hook, demi d'ouverture de l'USAP © Radio France - Cyrille Manière
James Hook dans Lundi C'est Rugby sur France Bleu Roussillon - Aucun(e)
James Hook dans Lundi C'est Rugby sur France Bleu Roussillon