Rugby

"Je n'ai rien d'exceptionnel" , Julien Arias, invité de Tribune Stade Français

Par Fanny Lechevestrier, France Bleu Paris Région jeudi 26 mars 2015 à 22:17

Julien Arias, co-meilleur marqueur du Stade Français Paris cette saison
Julien Arias, co-meilleur marqueur du Stade Français Paris cette saison © stade.fr/ photo Stéphane Hamel

Alors que l'on aborde la dernière ligne droite du championnat de France de rugby, le Stade Français est un peu en perte de régime avec deux défaites d'affilée à Jean-Bouin. Et ce n'est rien de moins que Clermont, 2e du Top 14, qui se présente ce samedi. Alors faut-il avoir peur? La réponse de l'ailier parisien Julien Arias, invité de Tribune Stade Français.

Une dernière ligne droite que le Stade Français a choisi d'aborder avec une semaine de huis clos . C'est assez rare voire même très rare pour le souligner. On a plus entendu parler cette semaine de bébés et de mariage que de rugby à Paris. Aucun entraînement ouvert au public. Idem pour les médias si ce n'est une séance lundi, en tout début de semaine et avec une conférence de presse programmée au tout dernier moment, vendredi midi. Décision de l'entraîneur Gonzalo Quesada. Envie peut-être de cacher sa stratégie jusqu'au bout et que l'on ne sache qui est apte ou non à défier Clermont, ce samedi, dans le match au sommet de la 21e journée du Top 14? Les incertitudes demeurent en effet pour Jules Plisson et Sergio Parisse; Waisea et Rabah Slimani étant quant à eux d'ores et déjà forfait.

"Deux défaites à domicile, elles nous ont un peu coupé dans notre élan mais la fin de saison reste excitante" - Julien Arias

Clermont, le doute, la peur que tout échappe à nouveau au Stade Français dans le sprint final, les années glorieuses du club parisien, ses regrets éventuels, autant de questions que l'on a posées à Julien Arias, le fidèle ailier de Paris. Julien Arias, co-meilleur marqueur du Stade Français avec déjà 8 essais inscrits en championnat . "Contre Grenoble, on réagit un peu tard, c'est vrai, mais on voit que quand on veut, on arrive à jouer à un certain niveau " martèle Julien Arias. Et quand on lui parle de la saison dernière, la réponse fuse : "elle est terminée, la saison dernière. Il y a pas mal de choses qui ont changé. On a perdu deux fois à domicile, par notre faute. On a encore notre destin en main ".

"Vous n'avez pas besoin de m'entendre. Il y a d'autres figure de proue dans l'équipe"

A 31 ans, sans bruit mais sûrement, le Marseillais s'est imposé à Paris au point de prolonger de deux saisons il y a quelques semaines. Au point d'être l'un des anciens emblématiques du Stade, son club depuis 2004. Même si on va l'entendre, il ne se voit pas du tout en porte-drapeau. "Je n'ai pas besoin que l'on parle de moi. Je n'ai rien d'exceptionnel, je ne vois pas pourquoi on parlerait de moi. Personne n'est indispensable, moi le premier. Moi, je suis là pour prendre du plaisir. Le plus important, c'est que l'équipe gagne des matches ". On se souviendra juste que la dernière fois que Julien Arias a marqué plus de 7 essais dans une saison, le Stade Français a été champion de France : c'était en 2007.

107.1 Tribune Stade Français

Le programme des autres équipes du Stade Français?  Il y a match ce dimanche pour les Espoirs, opposés à Narbonne, 7e de leur poule. Après leur succès à Tarbes, les jeunes Parisiens vont tenter de conforter leur deuxième place. Coup d’envoi de la rencontre à 15h15, à Triel. Repos ce we pour les U18. En revanche, les Pink Rockets sont à pied d’œuvre pour leur dernier match de la saison régulière. Les filles affrontent Vitry : les deux équipes occupent avant cette ultime journée la 4e place du classement. Le match est à Athis-Mons, au stade Robert Barran, dimanche à 15 heures.