Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

UBB - Jefferson Poirot a hâte de plonger dans le grand bain de équipe de France

mercredi 30 décembre 2015 à 15:55 Par Thomas Biet, France Bleu Gironde

Le jeune pilier bordelais de 23 ans fait montre d'une grande maturité et d'un calme impressionnant ce mercredi après avoir été appelé pour la première fois ce mardi par le nouveau staff des Bleus. Et il vise déjà plus haut.

Jefferson Poirot a été surpris par le choix du staff des Bleus
Jefferson Poirot a été surpris par le choix du staff des Bleus © Radio France - Thomas Biet

Bordeaux, France

Raphaël Ibanez et Louis-Benoît Madaule ont loué ses qualités humaines et sportives ce mercredi matin en conférence de presse. Jefferson Poirot, un esprit "irréprochable" pour son entraîneur. Il ajoute que le jeune pilier, déjà très performant dans le jeu à l'image du pilier moderne, a énormément progressé sur "les phases arrêtées et en mêlée". 

Une première étape vers les sommets ?

Ce premier stage n'est qu'un rassemblement qui doit permettre au nouveau staff des Bleus d'expliquer son projet de jeu. Difficile de ne pas y voir néanmoins un très bon signe pour l'avenir de jeune avant bordelais. Qui reste étonnamment calme et serein.

"C'est la première, on a du mal à y croire, j'ai hâte de découvrir"

Jefferson Poirot devrait donc revenir de ce stage avec des ambitions nouvelles, sur et en dehors du terrain. Mais il assure que cela ne changera pas sa façon de jouer, et ce, dès samedi contre le Racing. Même si un certain Eddy Ben Arous sera de l'autre côté du pré.