Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Julien Farnoux (USAP) : "À nous de montrer nos ambitions"

samedi 26 août 2017 à 16:21 Par Cyrille Manière, France Bleu Roussillon

L'USAP se déplace ce dimanche à Colomiers (un match à vivre sur France Bleu Roussillon à 14h15). Pour l'arrière Julien Farnoux, ce match est un gros test pour en savoir plus sur l'état d'esprit et les capacités de l'équipe catalane.

Julien Farnoux, l'arrière de l'USAP à l'attaque contre Bayonne
Julien Farnoux, l'arrière de l'USAP à l'attaque contre Bayonne © Maxppp - Michel Clementz

Perpignan, France

France Bleu Roussillon : Avez-vous l'impression de grimper d'un voire deux crans de difficulté avec ce déplacement à Colomiers ?

Julien Farnoux : Ah oui, c'est sûr. Tout d'abord parce que c'est une grosse équipe de la PRO D2 depuis plusieurs saisons et en plus, c'est à l'extérieur. On s'est donné des objectifs cette année à accomplir donc c'est un gros rendez-vous. On reste sur une bonne note en plus, donc on a envie de confirmer, au moins dans l'état d'esprit, pour pouvoir repartir avec des bases solides de Colomiers et construire notre saison comme on le fait depuis trois mois.

FBR : Est-ce que vous comptez garder le même jeu à l'extérieur que celui ambitieux développé contre Bayonne ?

JF : On va s'adapter, mais ce qui est sûr c'est qu'on ne va pas changer notre plan de jeu. Ça fait pratiquement un an qu'on prône ce jeu et on n'a pas envie d'en changer. C'est le jeu dans lequel on est bien et on s'épanouit. C'est sûr qu'il faudra bien s’adapter à l'adversaire et au contexte. On y va avec notre plan de jeu et notre ADN qui nous réussit pour l'instant.

"On a mis très rapidement la victoire contre Bayonne de côté"

FBR : Quel a été le discours des coachs après le brillant succès contre Bayonne ?

JF : Déjà, on a mis de côté Bayonne très rapidement pour se projeter sur Colomiers. Le discours est simple : il faut continuer ce que l'on fait et être vigilant, car Colomiers est quand même allé gagner à Aurillac. On sait à quoi s'attendre. On a regardé les qualités et les défauts de cette équipe, mais on s'est surtout concentré sur nous et on a mis en place notre jeu pour pouvoir aller batailler ce week-end.

La joie de Julien Farnoux et d'Alan Brazo après la victoire contre Bayonne - Aucun(e)
La joie de Julien Farnoux et d'Alan Brazo après la victoire contre Bayonne - Michel Clementz

FBR : Il y avait des raisons de s'enflammer après le premier match. N'y a-t-il pas eu besoin de vous remettre les pieds sur terre ?

JF : Sincèrement dans le groupe, personne ne s'est enflammé après le match. Bien sûr, on l'a fêté dans le vestiaire, mais il n'y a pas eu d'euphorie. C'est le premier match de la saison et il en reste 29. Tout le monde était conscient, après le match, qu'on n'avait jamais pris que cinq points et qu'il y avait un match très très important à jouer dimanche.

On n'a pas envie de passer pour des peintres comme l'année dernière, à faire une grosse performance à domicile et prendre une débâcle à l'extérieur ensuite. Il faut valider ce qu'on a fait et ça passe par un gros match à l'extérieur. Il faut y aller avec le même état d'esprit qu'on a depuis plusieurs mois.

"Dimanche soir, on en saura plus"

FBR : Justement, est-ce à travers ces prochaines performances à l'extérieur qu'on va voir si l'équipe a vraiment mûri ?

JF : Oui, c'est ça. On est resté sur le rythme du dernier match à domicile de la saison dernière (contre Béziers). Maintenant il faut rester sur le même rythme du dernier match à l'extérieur, qui était Oyonnax. On avait fait un gros match dans l'état d'esprit donc il faudra reproduire à Colomiers ce minimum-là. On doit y aller avec de l'envie, se battre pendant 80 minutes. Le résultat sera ce qu'il sera, mais si on met les ingrédients qu'on avait mis à Oyonnax et contre Bayonne, je ne vois pas pourquoi on ne s'en sortirait pas.

C'est à nous de montrer nos ambitions et il faudra bien assumer à un moment donné notre statut. On part avec des ambitions, on veut être dans les six et si tu veux y être il faut batailler chaque fois à l'extérieur. Ce week-end va être révélateur : on va chez du gros d'entrée, donc c'est très bien pour nous. Dimanche soir, on en saura plus.

FBR : Quel regard portez-vous sur l'équipe de Colomiers ?

JF : C'est complet, c'est vraiment une belle équipe qui a un gros pack et qui joue vraiment bien derrière. C'est une des équipes qui joue le mieux. C'est vraiment fluide, les joueurs ont l'habitude de jouer ensemble. C'est solide aussi en conquête. Ils ont à peu près tout pour être dans le haut du tableau. C'est d'autant plus alléchant d'aller se confronter à une telle équipe. Si on montre de belles choses contre cette équipe-là, on aura des bases solides.

FBR : Quel est votre sentiment sur les retrouvailles avec Jean-Pierre Perez ?

JF : Il aura certainement à cœur de faire un gros match contre nous. Ça fera plaisir de le retrouver. C'est sûr qu'il faudra faire attention à nos genoux (rires).

Les infos sur Julien Farnoux

Ce dimanche à Colomiers, Julien Farnoux, qui entame sa quatrième saison avec le club catalan, disputera son 55e match en sang-et-or.

La saison dernière, il a été un des joueurs les plus utilisés (26 matchs joués sur 30 dont 25 titularisations) et a inscrit huit essais. Il avait été titulaire huit fois en 2015-2016 (deux essais) et idem en 2014-2015 (trois essais).