Rugby

L'ASM a bien capitalisé avant de recevoir le Racing

Par Jean-Pierre Morel, France Bleu Pays d'Auvergne dimanche 4 septembre 2016 à 11:48

Les parisiens et les clermontois se sont quitté sur un match nul enthousiasmant
Les parisiens et les clermontois se sont quitté sur un match nul enthousiasmant © Maxppp - Leon Tanguy

Toujours invaincus après les trois premières journées et autant de déplacements, les Clermontois réalisent un très bon début de saison. Avec un tout petit plus de réussite, ils auraient même pu l'emporter samedi à Paris contre le Stade Français. Ils se contentent toutefois d'un match nul.

Il s'en est fallu d'un rien. Deux minutes tout au plus pour les Clermontois remportent samedi une victoire historique au stade Jean Bouin où l'ASM n'a jamais gagné. Après avoir été mené 20 à 6 en première période, les Clermontois comptaient pourtant 7 points d'avance grâce, notamment, à deux essais de Paul Jedrasiak et Fritz Lee, ainsi que deux pénalités monumentales de Scott Spedding. Mais ce match aura été complétement fou jusqu'au bout, et au terme d'une dernière offensive, les parisiens auraient tout aussi bien pu l'emporter après la sirène.Le score final (30-30) est donc assez logique. Et ce n'est pas banal, même l'arbitre de la rencontre Mathieu Raynal a rendu hommage aux deux équipes. "Il ne me manquait qu'une chaise et un paquet de chips, c'est un régal de diriger un tel match".

Un spectacle salué également par ce tweet du troisième ligne clermontois Camille Gérondeau, qui était au repos ce week-end. Mais qui résume bien la performances des acteurs sur le terrain.

"Ca fait 8 points après 3 déplacements, c'est plutôt bien !" Franck Azéma, entraineur de Clermont

Auteurs de deux matchs nuls à la Rochelle et donc à Paris, et d'une victoire à Montpellier, les Clermontois ont très bien négocié ce calendrier qui leur imposait trois déplacements pour débuter la saison en raison des travaux d'installation d'une pelouse hybride au stade Marcel Michelin. Elle sera inaugurée ce samedi lors de la 4ème journée avec la venue du Racing, trois mois après la demi-finale perdue contre ces mêmes Franciliens à Rennes...

Partager sur :