Rugby

L'ASM Clermont fait carton plein mais laisse le bonus offensif à Bordeaux

Par Jean-Pierre Morel, France Bleu Pays d'Auvergne samedi 22 octobre 2016 à 20:22

David Strettle, élu homme du match contre Bordeaux
David Strettle, élu homme du match contre Bordeaux © Maxppp - Thierry Larret

Vainqueurs à Exeter, les Clermontois ont battu les bordelais 49 à 33 ce samedi au stade Marcel Michelin lors de la deuxième journée de la coupe d'Europe et demeurent seuls invaincus en tête du classement de la poule 5. Les Girondins se consolent en ramenant logiquement le point de bonus offensif.

Les Clermontois ont remporté ce samedi leur deuxième match en coupe d'Europe, et comme la semaine précédente à Exeter, ils ont agrémenté ce succès d'un point de bonus offensif grâce à six essais inscrits. "Ça fait deux victoires et dix points en deux matches, c'est bien" a apprécié l’entraîneur Franck Azéma.

Bonus pour les deux équipes

Mais ce match entre les deux équipes françaises de la poule 5 aura été complètement débridé et c'est Bordeaux qui menait même 14 à 3 en début de rencontre après deux essais de Jean-Marcellin Buttin et Jayden Spence. Certains dans les tribunes commençaient alors à se dire qu'ils allaient revivre le même scénario catastrophe que la saison dernière lorsque les Girondins étaient venus s'imposer au stade Marcel Michelin, privant ainsi les Auvergnats de la qualification. D'autant que les blessures de Julien Bardy, et de son remplaçant Judicaël Cancoriet, avaient obligé les Clermontois a redistribuer les rôles très vite au sein du paquet d'avants.

"Cette équipe nous pose des problèmes..." Morgan Parra, demi de mêlée de Clermont

Auteur d'un doublé à Exeter, Wesley Fofana a inscrit l'un des six essais contre Bordeaux - Maxppp
Auteur d'un doublé à Exeter, Wesley Fofana a inscrit l'un des six essais contre Bordeaux © Maxppp - Thierry Larret

Malmenés en début de match, les Clermontois ont toutefois trouvé les ressources pour prendre l'avantage en profitant notamment des deux cartons jaune infligés aux Girondins par l'arbitre anglais Greg Garner. Une indiscipline qui a coûté cher reconnaissait l’entraîneur des trois quart bordelais Emile N'Tamack, "c'est sur, ça se paie ici, mais marquer cinq essais à Clermont, ce n'est pas donné à tout le monde". Une évidence, tant le bonus offensif semble logique pour l'UBB et son volume de jeu.

Rougerie en troisième ligne

Mais malgré les coups du sort, les Auvergnats ont toujours l'immense bonheur de pouvoir sortir leur couteau suisse. Aurélien Rougerie, entré en jeu au poste de troisième ligne à vingt minutes de la fin. "Je l'ai vu arriver gros comme un éléphant au milieu du couloir" en rigolait le grand blond après la rencontre. Il a démontré, à 36 ans, qu'il savait presque tout faire sur un terrain de rugby. "Sauf peut-être la passe de demi de mêlée" le chambrait son partenaire Morgan Parra. Avec ces deux là, les Clermontois peuvent envisager sereinement leur campagne européenne qui a très bien débuté.

Deux jours à Barcelone

Dimanche prochain les Clermontois iront à Brive en Top 14, et retrouveront la coupe d'Europe début décembre pour la double confrontation avec les irlandais de l'Ulster qui s'annonce déterminante pour la qualification dans cette poule 5.

En attendant, les joueurs et le staff se sont envolés ce samedi soir pour deux jours de détente à Barcelone...

Partager sur :