Rugby DOSSIER : Toute l’actualité du Top 14

L'ASM Clermont pourra aligner Etienne Falgoux en Top 14 à Bordeaux

Par Jean-Pierre Morel, France Bleu Pays d'Auvergne mercredi 25 janvier 2017 à 5:10

Etienne Falgoux va bénéficier de la dissociation des peines
Etienne Falgoux va bénéficier de la dissociation des peines © Radio France - Jean-Pierre Morel

Suspendu sept semaines par les instances européennes pour une fourchette sur un joueur irlandais de l'Ulster à Belfast, le pilier clermontois Etienne Falhoux peut rejouer dès le week-end prochain à Bordeaux en Top 14. Une décision qui risque de ne pas améliorer les relations franco-britanniques.

C'est un nouvel épisode qui fera date. Cité pour une fourchette sur un joueur irlandais, lors du match contre l'UIster à Belfast le 10 décembre dernier, Etienne Falgoux a été condamné à 7 semaines de suspension par la commission de discipline de la coupe d’Europe. Mais il pourra pourtant rejouer dès ce dimanche à Bordeaux en Top 14. Ainsi en a décidé une autre instance disciplinaire, française celle là, pour le plus grand bonheur du jeune pilier clermontois. "Je vais pouvoir me concentrer à nouveau sur le rugby, c'est un juste retour des choses, je n'avais rien à me reprocher, il me tarde de rejouer" en rigole le gaucher de l'ASM.

"C'est une décision très importante" se félicite l'avocat Charles Fribourg qui a défendu le dossier avec succès devant la commission d’extension des sanctions. Une commission composée de représentants de la Fédération Française et de la Ligue Nationale de rugby, qui a donc déclaré Etienne Falgoux non coupable d'un geste délibéré, et l'autorise donc à rejouer en Top 14.

"La première décision n'était pas juste, je suis favorable à la dissociation des peines..." Franck Azéma, entraineur de l'ASM Clermont

Pour l'entraineur de l'ASM, cette décision est un signal fort envoyé aux britanniques. Franck Azéma estime en effet, et il n'est pas le seul, qu'il y a parfois deux poids deux mesures en coupe d’Europe. La semaine dernière par exemple, l'irlandais du Leinster, Hayden Triggs, ayant écopé de trois semaines de suspension seulement pour une fourchette sur le demi de mêlée de Montpellier, Nic White. Une clémence qui avait suscité de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux en France.

3 semaines seulement pour Triggs !

Triggs, que les images accablent à l'inverse d'un Falgoux, sont pourtant instrumentalisés, et sont malgré eux les symboles de cette guerre des commissions de discipline que se livrent français et britanniques depuis de trop nombreuses années. Il serait peut-être temps d'y mettre fin pour préserver la santé des joueurs, et l'équité sur les terrains de rugby.