Rugby

L'aventure continue pour Côte-Basque-Landes, des regrets pour le Béarn

Par Thibault Vincent, France Bleu Béarn, France Bleu Gascogne et France Bleu Pays Basque dimanche 18 décembre 2016 à 0:33

Mathieu Fabre inscrit le 5e essai des basco-landais qui scelle la victoire des siens face au Béarn
Mathieu Fabre inscrit le 5e essai des basco-landais qui scelle la victoire des siens face au Béarn © Radio France - Thibault Vincent

Le comité Côte-Basque-Landes (CBL), tenant du titre, s'est qualifié pour la finale de la Coupe de la Fédération, qui devrait avoir lieu au Stade de France en lever de rideau de la finale du Top 14 2016-2017. En demie, les basco-landais ont battu les voisins du Béarn, vainqueurs en 2015, 38 à 24

L'affiche était alléchante entre la sélection Côte-basque-Landes titrées à 3 reprises (2010, 2014, 2016) et celle du Béarn victorieuse en 2015, soit les deux plus fortes armadas de ces dernières saisons. Deux sélections qui ne s'étaient plus affrontées depuis plusieurs années. Malheureusement le sort a voulu qu'elles se retrouvent dès les demi-finales à Salies-de-Béarn. Une rencontre de haute (en)volée.

L'aventure continue pour "Un groupe exceptionnel"

Et ce sont les tenants du titre, avec un groupe peu modifié par rapport à la saison passée, qui se sont montrés les plus rapides en action, concrétisant quelques beaux mouvements, bien lancés par la domination des avants, notamment en mêlée et sur les ballons portés. 17-7 à la mi-temps ! Le début de la seconde période est lui aussi à sens unique. Les Béarnais paient notamment leur indiscipline sanctionnée par l'arbitre de 2 cartons. Il faut attendre les 15 dernières minutes pour voir le jeu basculer à leur avantage. Trop tard !

C'est un vraiment un groupe exceptionnel, il y a une ambiance géniale (...) l'aventure continue c'est super ! (...) On a fait je pense un bon match et on monte en puissance sur des valeurs simples de solidarité et d'engagement - Paul Dubert, demi-de-mêlée et capitaine

Paul Dubert, capitaine expérimenté de la sélection Côte-basque-Landes, est heureux que l’aventure humaine puisse continuer

"Une fierté de représenter côte basque- landes au Stade de France"

Cote-basque-landes, vainqueur l'an passé à Rennes de la Bourgogne, devrait normalement retrouvé le Stade de France en mai prochain, en lever de rideau de la finale de Top 14. Ils y ont déjà lever le bouclier en 2014. Et ceux du groupe actuel qui faisait déjà partie de l'aventure à l'époque (Dubert, Kahn, Vial, Durquet et les entraîneurs Feuillade, Castetbon et Lesgourgues) s'en sont servi pour motiver les novices, à l'image du pilier droit d'Anglet, ancien de l'Aviron Bayonnais, Florian Lapeyrade :

C'est une fierté de représenter côte-basque-landes en finale au Stade de France. On avait la carotte au bout, on voulait y aller, donc on a été se le chercher. Ils (les anciens) nous ont mis l'eau à la bouche, c'est vrai que ça donnait envie, là on y est.

Le pilier droit d'Anglet Florian Lapeyrade, heureux de découvrir lui aussi le Stade de France avec CBL

Les Béarnais malmenés devant se sont vite retrouvés acculés face aux assauts des attaquants basco-landais - Radio France
Les Béarnais malmenés devant se sont vite retrouvés acculés face aux assauts des attaquants basco-landais © Radio France - Thibault Vincent

"La frustration" légitime du Béarn

Du côté des Béarnais, et des Souletains - qui, incongruité de l'histoire des comités qui se recoupe avec celle de la France divisée, font partie de ce comité et non de celui des autres provinces basques - c'est la déception et la frustration. Pour leur demi-de-mêlée, Adrien Burgat, la défaite s'explique en partie par le manque de repères de la sélection qui disputait son premier match, suite au forfait de leurs deux précédents adversaires :

C'est plus de la frustration que de la déception, parce qu'on avait la place de passer. On a été pris sur des phases basiques du rugby, les rucks, les ballons portés... et il nous manquait un peu de rythme aussi

Adrien Bugat, demi-de-mêlée du comité Béarn et d'Oloron, explique sa frustration

La finale de la Coupe de la Fédération opposera Côte basque-Landes au vainqueur de Midi-Pyrénées / Lyonnais, le 4 juin au Stade de France (a priori) en lever de rideau de la finale de Top 14.

Fiche Technique : Côte-Basque-Landes bat Béarn 38 à 24 (17-7)

Points : 5 essais Dubert (8), collectif (21), Sainte-Croix (54), Durquet (57), Fabre (65) ; 5 transformations Dubert (9, 22, 55, 57, 65), 1 pénalité Dubert (40) pour CBL / 3 essais Arroyo (33), Sagardoy (73), Lanne Petit (78) ; 3 transformations Ascery (34, 74, 78), 1 pénalité Ascery (43)

Cartons jaunes : Montois (76) pour CBL / Lafon (53) pour Béarn

Carton Blanc : Bugat (20) pour Béarn

CBL : Durquet (Tyrosse) - Villetorte (Tyrosse), Azpeitia (Hendaye), Achigar (Anglet), Bainconnau (Hendaye) - (o) Iturriria (St Jean de Luz), (m) Dubert (Tyrosse) - Sainte-Croix (Tyrosse), Lafitte (Tyrosse), Cassagne (Peyrehorade) - Vial (Hendaye), Kahn (Tyrosse) - Lapeyrade (Anglet), Perez (Nafarroa), Martinez (St Jean de Luz). Remplaçants : Belestin (Tyrosse), Drogon (Anglet), Fabre (Tyrosse), Montois (Peyrehorade), Gueçaimburu (Nafarroa), Pasquier (Peyrehorade), Discazeaux (Peyrehorade), Aspiroz (Hendaye)

Béarn : Man - Ascery (Mauleon), Arroyo (Oloron), Dies (Oloron), Fourtine (Oloron) - (o) Claverie (Mauleon), (m) Bugat (Oloron) - Chabat (Oloron), Tauzin (cap, Oloron), Lafon (Oloron) - Lapuyade (Oloron), Gori - Haurie (Oloron), Porte-Laborde (Oloron), Berhabe (Oloron). Remplaçants : Derdoy, Tessariol (Oloron), Courade, Lacassy (Oloron), Lafourcade (Oloron), Lanne Petit (Morlaas), Bengochea, Sagardoy