Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

L'ex-Vannetais Anthony Bouthier en équipe de France, son ancien entraîneur en garde "un souvenir merveilleux"

-
Par , France Bleu Armorique, France Bleu Hérault

À 27 ans, l'arrière Anthony Bouthier a été appelé ce mercredi pour la première fois en équipe de France de rugby. S'il évolue aujourd'hui à Montpellier, il a passé les cinq dernières saisons à Vannes, où il a laissé un excellent souvenir à son ancien entraîneur Jean-Noël Spitzer.

Anthony Bouthier avait contribué à la belle saison dernière de Vannes, jusqu'en play-offs.
Anthony Bouthier avait contribué à la belle saison dernière de Vannes, jusqu'en play-offs. © Maxppp - Thierry Creux

Vannes, France

Il était pressenti depuis plusieurs semaines, sa présence a été confirmée ce mercredi. Dans la première liste comme sélectionneur de Fabien Galthié, s'est glissé, pour la première fois, le nom d'Anthony Bouthier. Une sélection qui vient récompenser le bon début de saison de l'arrière de Montpellier (27 ans), qui a disputé 16 matchs et inscrit cinq essais. Pour porter officiellement le maillot bleu, il faudra encore figurer parmi les 28 sélectionnés pour les matchs du Tournoi, qui débute le 2 février contre l'Angleterre.  

En tout cas, sa sélection qui a fait également plaisir dans le Morbihan, où pendant cinq saisons, Anthony Bouthier a porté le maillot du RC Vannes. De la Fédérale 1 à son arrivée en 2014, à la demi-finale de Pro D2 perdue contre Brive au printemps dernier, ses crochets et ses relances ont fait se lever de nombreuses fois le Stade de la Rabine. 46 essais en 122 matchs, les chiffres sont impressionnants et ont forcément laissé un bon souvenir à l’entraîneur de Vannes Jean-Noël Spitzer, qui a assisté à la montée en puissance d'Anthony Bouthier pendant cinq saisons. 

France Bleu Armorique : Avez-vous été surpris par la sélection d'Anthony Bouthier ?

Jean-Noël Spitzer : On l'espérait ! Sur ses performances du début de saison, c'est logique qu'il y soit. Mais tant que la liste n'était pas tombée... C'est un soulagement de le voir y aller !

C'est aussi le succès du RC Vannes ? 

C'est lui qui est bon, hein, c'est lui qui mérite d'y être. Mais on est heureux de l'avoir eu avec nous et contents de sa réussite. Ça jette un éclairage sur le club qui est toujours bon à prendre. On l'a révélé, entre guillemets, en lui donnant du temps de jeu pendant les cinq années. Maintenant, c'est la performance d'Anthony Bouthier.

"Des performances qui ont varié entre le très bon et l'excellent".

Sa progression a réellement épousé celle du club, de la Fédérale 1 aux demi-finales de Top 14...

Oui, ou alors c'est l'inverse, c'est le club qui a épousé sa progression. Parce que c'était un joueur totalement incontournable. En cinq ans, il a fait tous les matchs, il n'était jamais blessé. Avec des performances qui ont varié entre le très bon et l'excellent et, en plus, un super état d'esprit au quotidien, tant sur le terrain que dans la vie de groupe. C'est un souvenir merveilleux de l'avoir entraîné. 

On pouvait se douter, à son arrivée, qu'il atteindrait ce niveau ?

On était en Fédérale 1 ! Et dans le milieu de tableau ! Donc c’était impossible d'imaginer quoi que ce soir. C'était un jeune gars qui venait des Landes, où il n'avait pas été calculé, il avait très peu confiance en lui. Donc ni lui, ni moi, ne nous attendions à quoi que ce soit. On était même très éloigné du rugby professionnel.

Aujourd'hui, il est international parce qu'il a signé à Montpellier, on n'est pas international en jouant à Vannes. Mais à Vannes il a été l'un des meilleurs joueurs de Fédérale 1, puis de Pro D2. Et il a confirmé sur ce début de saison de Top 14 qu'il était capable de reproduire les mêmes performances. Donc c'est normal qu'il soit testé plus haut

La liste des 42 joueurs

Premières lignes:

  • Dorian Aldegheri (Stade Toulousain, 26 ans, 4 sélections)
  • Cyril Baille (Stade Toulousain, 26 ans, 17 sélections)
  • Demba Bamba (Lyon, 21 ans, 7 sélections)
  • Camille Chat (Racing 92, 24 ans, 26 sélections)
  • Anthony Etrillard (Toulon, 26 ans, 0 sélection)
  • Jean-Baptiste Gros (Toulon, 20 ans, 0 sélection)
  • Mohamed Haouas (Montpellier, 25 ans, 0 sélection)
  • Julien Marchand (Stade Toulousain, 24 ans, 2 sélections)
  • Jefferson Poirot (Bordeaux-Bègles, 27 ans, 33 sélections)

Deuxièmes lignes 

  • Cyril Cazeaux (Bordeaux-Bègles, 24 ans, 0 sélection)
  • Killian Geraci (Lyon, 20 ans, 0 sélection)
  • Bernard Le Roux (Racing 92, 30 ans, 37 sélections)
  • Boris Palu (Racing 92, 23 ans, 0 sélection)
  • Romain Taofifenua (Toulon, 29 ans, 14 sélections)
  • Paul Willemse (Montpellier, 27 ans, 3 sélections)

Troisièmes lignes

  • Grégory Alldritt (La Rochelle, 22 ans, 11 sélections)
  • Dylan Cretin (Lyon, 22 ans, 0 sélection)
  • François Cros (Stade Toulousain, 25 ans, 2 sélections)
  • Alexandre Fischer (Clermont, 21 ans, 0 sélection)
  • Sekou Macalou (Stade Français, 24 ans, 1 sélection)
  • Charles Ollivon (cap, Toulon, 26 ans, 11 sélections)
  • Selevasio Tolofua (Stade Toulousain, 22 ans, 0 sélection)
  • Cameron Woki (Bordeaux-Bègles, 21 ans, 0 sélection)

Demis de mêlée

  • Antoine Dupont (Stade Toulousain, 23 ans, 20 sélections)
  • Maxime Lucu (Bordeaux-Bègles, 26 ans, 0 sélection)
  • Baptiste Serin (Toulon, 25 ans, 33 sélections)

Demis d'ouverture

  • Louis Carbonel (Toulon, 20 ans, 0 sélection)
  • Matthieu Jalibert (Bordeaux-Bègles, 21 ans, 1 sélection)
  • Romain Ntamack (Stade Toulousain, 20 ans, 12 sélections)

Centres

  • Gaël Fickou (Stade Français, 25 ans, 51 sélections)
  • Julien Hériteau (Toulon, 25 ans, 0 sélection)
  • Virimi Vakatawa (Racing 92, 27 ans, 21 sélections)
  • Arthur Vincent (Montpellier, 20 ans, 0 sélection)

Ailiers 

  • Gervais Cordin (Toulon, 21 ans, 0 sélection)
  • Lester Etien (Stade Français, 24 ans, 0 sélection)
  • Gabriel Ngandebe (Montpellier, 22 ans, 0 sélection)
  • Damian Penaud (Clermont, 23 ans, 16 sélections)
  • Vincent Rattez (La Rochelle, 27 ans, 3 sélections)
  • Teddy Thomas (Racing 92, 26 ans, 16 sélections)

Arrières 

  • Anthony Bouthier (Montpellier, 27 ans, 0 sélection)
  • Kylan Hamdaoui (Stade Français, 25 ans, 0 sélection)
  • Thomas Ramos (Stade Toulousain, 24 ans, 9 sélections)
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu