Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : 100% FCG

L'incompréhension de l'entraîneur du FCG, Stéphane Glas, après la mise en quatorzaine du club par l'ARS

-
Par , , France Bleu Isère

Le FCG démarrera-t-il sa saison le 5 septembre ? Le doute plane sur l'équipe de rugby grenobloise après la découverte d'un cas de Covid-19 au sein de son effectif la semaine dernière. L'ARS a pris la décision de reconfiner le club. Un choix que Stéphane Glas, l'entraîneur du FCG, ne comprend pas.

L'entraîneur grenoblois, Stéphane Glas, ne comprend pas la décision de l'ARS de placer le club en quatorzaine après la découverte d'un cas de Covid-19 dans l'effectif.
L'entraîneur grenoblois, Stéphane Glas, ne comprend pas la décision de l'ARS de placer le club en quatorzaine après la découverte d'un cas de Covid-19 dans l'effectif. © Maxppp - Michel Clementz

Alors qu'un cas de Covid-19 a été détecté au sein de l'effectif du FC Grenoble Rugby la semaine dernière, l'Agence Régionale de Santé a pris la décision de reconfiner le club jusqu'au premier septembre. Ce qui laisse planer le doute quant à une reprise du championnat de Pro D2 le 5 septembre. Stéphane Glas, l'entraîneur du club, ne comprend pas cette décision alors que pour des situations similaires, à Lyon et Oyonnax, c'est le protocole de la Ligue Nationale de Rugby qui s'est appliqué.

"C'est un coup de bambou pour nous, mais c'est aussi un coup pour le rugby et même pour le sport français" peste Stéphane Glas. "On ne va pas y arriver si l'on arrive pas à prendre des décisions communes entre les différentes ARS de France. Ça va partir dans tous les sens" poursuit-il. "Si l'on reconfine une équipe quinze jours pour un cas, que l'on a isolé tout de suite dès qu'on l'a su, alors il n'y aura plus de sport en France très rapidement" dit-il encore. 

Stéphane Glas, l'entraîneur du FCG, ne comprend pas la décision de l'ARS.

Une fois le cas détecté dans l'effectif, les entraînements ont été suspendus, le joueur mis à l'écart et les deux derniers matchs amicaux prévus, contre Valence-Romans et Oyonnax, annulés. Tous autres joueurs ont ensuite été testés. Tous négatifs. Le protocole de la Ligue Nationale de Rugby aurait alors pu être mis en place, avec des entraînements par petits groupes, comme cela été le cas pour les équipes de Lyon et Oyonnax où des joueurs ont été testés positifs au coronavirus. 

Ça vient à l'encontre de ce qu'a dit le président Macron sur le fait qu'on ne pouvait pas reconfiner la France. - Stéphane Glas, entraîneur du FCG.

Le FCG espère qu'avec la présentation, dans les prochains jours, d'un nouveau dispositif par la Ligue Nationale de Rugby au gouvernement, l'ARS reviendra sur sa décision. Pour le moment, les deux premiers matchs de Pro D2 contre Nevers et Aurillac sont annulés

Choix de la station

À venir dansDanssecondess