Rugby

L'UBB s'incline à Oyonnax (26-12) et grille son joker

Par Clément Carpentier, France Bleu Gironde samedi 5 avril 2014 à 23:10

Mathew Clarkin, le capitaine de l'UBB

L'UBB s'est inclinée hier soir à Oyonnax (26-12) en match en retard de la 19ème journée de Top 14. Les Bordelo-Bèglais reviennent les mains vides de l'Ain. Une mauvaise opération dans la course aux phases finales. L'UBB reste 6ème ex-eaquo au classement à trois journées de la fin du championnat.

C'est un coup pour rien pour l'UBB. L'Union Bordeaux-Bègles s'est inclinée 26 à 12 à Oyonnax en match en retard de la 19ème journée de Top 14. Les Bordelo-Bèglais grillent donc leur joker dans la course aux phases finales. Face à une équipe d'Oyonnax ultra réaliste, l'UBB a encaissé deux essais et décroché progressivement au score au fil du match. Les hommes de Raphaël Ibanez n'ont même pas réussi à prendre le bonus défensif et reviennent avec zéro point de l'Ain.

L'UBB prit d'entrée de jeu

"C'est le retour à la réalité, on n'a pas encore ce statut de grande équipe"

Dans ce match, les Bordelo-Bèglais ont tout le temps couru après le score. La raison ? Un début de match très compliqué. A peine 5 minutes de jeu et l'ailier d'Oyonnax Silvère Tian inscrivait le premier essai de la rencontre au milieu des perches girondines après une attaque en première main des "Oyomen" (7-0, 4'). Sonnée, l'UBB a réussi à reprendre rapidement le fil du match malgré cet essai. Matthew Clarkin et ses coéquipiers ont plutôt bien occupé le terrain en première mi-temps avec un Nicolas Sanchez dans un bon jour. L'ouvreur Argentin a fait un 4 sur 4 dans le premier acte. Mais les Girondins ont été trop pénalisés par Alexandre Ruiz pour espérer passer devant. Et sur la sirène, Urdapilleta redonnait quatre points d'avance à Oyonnax (16-12).

Zéro point en deuxième mi-temps

"On rentre dans le rang, mais on va rien lâcher"

L'UBB a perdu dès le début du second acte Nicolas Sanchez. Sorti sur civière après une cravate, il a réussi à reprendre ses esprits avant la fin du match mais a dû céder sa place à Pierre Bernard. Plus conquérants, plus volontaires, plus appliqués dans leur tâche, les "Oyomen" n'ont pas laissé respirer l'UBB. La puissant numéro 8 d'Oyonnax Ma'afu a inscrit un deuxième essai (21-12, 51') en début de seconde mi-temps. Derrière, Urdapilleta a marqué encore une pénalité. Et malgré une grosse pression en fin de match, les Bordelo-Bèglais n'ont jamais réussi à franchir la ligne d'essai d'Oyonnax.

Les joueurs d'Oyonnax ont eu droit à un tour d'honneur après leur victoire  - Radio France
Les joueurs d'Oyonnax ont eu droit à un tour d'honneur après leur victoire © Radio France
Toulon s'annonce comme une finale

Au classement, l'UBB ne bouge pas. Elle reste 6ème ex-eaquo avec le Stade Français et le Stade Toulousain avec 58 points. L'Union qui va recevoir l'ogre toulonnais la semaine prochaine dans un stade Chaban Delmas sûrement à guichet fermé. Une rencontre qui s'annonce comme une finale pour les hommes du président Laurent Marti dans la course aux phases finales du Top 14. Ensuite, l'UBB se déplacera au Stade Français avant de recevoir Biarritz lors de la dernière journée. De son côté, Oyonnax avec cette deuxième victoire d'affilée sort de la zone de relégation. Bayonne prend sa place.

"J'espère que les joueurs sont vexés, c'est leur force mentale qui doit faire la différence maintenant"