Rugby

L'USAP, balayée à Aurillac, affiche ses défaillances

Par Cyrille Manière, France Bleu Roussillon vendredi 2 septembre 2016 à 3:22

La touche de l'USAP a été dans le rouge
La touche de l'USAP a été dans le rouge © Radio France - Cyrille Manière

L'USAP ne se mettait pas de pression en allant à Aurillac et elle a pris une grosse claque dès le deuxième match du championnat. Pas de remise en question non plus mais le chantier est gros tant la défaillance collective et même individuelle de certains joueurs a été flagrante.

Repartir du Cantal avec une défaite n'a rien de honteux, les Aurillacois sont invaincus chez eux depuis près de deux ans. Le plus inquiétant c'est la manière proposée par les Catalans.

On a beau prendre les statistiques dans tous les sens, elles sont accablantes. Les catalans réduits à quatorze pendant vingt minutes ont encaissé trois de leurs quatre essais durant cette période. Dans le premier acte, l'USAP a été ultra indisciplinée (notamment au sol) et a été pénalisée à douze reprises !

L'énormissime point noir de la journée (comme la semaine dernière) a été la touche : une dizaine de ballons  perdus sur les lancers usapistes permettant à Aurillac de placer constamment les Catalans sous pression.

La touche, le gros point noir

L'USAP n'a que très peu touché le ballon de toute la deuxième mi-temps, hormis sur la fin de match où les rentrées de Jens Torfs ou encore de Mathieu Bélie et surtout la baisse de régime d'Aurillac ont permis d'envoyer un peu de jeu et de trouver des failles.

On ne va pas se prendre la tête dès le deuxième match mais cette défaite à Aurillac est la première alerte de la saison. Le staff catalan ne s'y trompe pas et la première surprise de Christian Lanta sous ses nouvelles couleurs est donc une belle séance video promise aux joueurs dès leur arrivée à Perpignan après les six heures de bus du retour d'Aurillac.

Comment solutionner ce problème en touche ? Comment combler certaines défaillances à plusieurs postes ? Lifeimi Mafi peut-il vraiment être le 10 de l'USAP ? Faut-il un ailier supplémentaire au plus vite ? Quelle est la marge de progression de ce groupe ? Chacun rajoutera ou enlèvera des questions à se poser.

Aussi paradoxal soit-il, des bonnes choses ont été entrevues par à coups mais le résultat est encore là. Une nouvelle fois, les Catalans sont repartis du Cantal les valises pleines et des doutes en supplément.

"Ce qui me gêne ce soir c'est la matîtrise collective et individuelle chez certains joueurs" Christian Lanta, directeur sportif

La réaction de Christian Lanta

Christian Lanta - Radio France
Christian Lanta © Radio France - Cyrille Manière

"On fait beaucoup trop de fautes et on n'arrive pas à mettre notre jeu en place" Tom Ecochard, demi-de-mêlée

La réaction de Tom Ecochard

Tom Ecochard - Radio France
Tom Ecochard © Radio France - Cyrille Manière

"Autant de fautes, c'est inacceptable" Alasdair Strokosch, troisième ligne

La réaction d'Alasdair Strokosch

Partager sur :