Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

L'USAP condamnée à rembourser l'URSSAF : encore une note salée !

lundi 2 novembre 2015 à 13:27 Par Cyrille Manière, France Bleu Roussillon

Après avoir été condamnée à payer 330.000 euros pour le licenciement de Jacques Delmas, c'est une vieille histoire qui rattrape le club catalan condamné, en appel à Montpellier, à rembourser l'URSSAF.

François Rivière va mettre la main à la poche
François Rivière va mettre la main à la poche © Radio France - Cyrille Manière

Perpignan, France

Si sur le terrain les choses ne se passent pas trop mal pour l'USAP (troisième de PRO D2 à cinq points du leader), en coulisses, les coups durs s'accumulent. L'USAP est sanctionnée pour des faits remontant à 2006 - 2009 et doit rembourser désormais 226.000 euros à l'URSSAF. Avec la majoration et les intérêts de retard, la somme devrait même dépasser les 250.000 euros.

En première instance, au tribunal des affaires sociales, la note avait été moins salée, mais l'URSSAF avait fait appel et obtient désormais totalement gain de cause. La gestion sur la période 2006-2009 est montrée du doigt : problème sur les avantages (voitures) donnés aux joueurs, mais aussi sur la gestion du droit d'image, notamment pour la star néo-zélandaise Dan Carter, que l'URSSAF a considéré comme un salaire plus ou moins déguisé.

Une autre note de près de 400 000 euros ?

Ce dossier USAP/URSSAF concerne la période 2006-2009, mais entre-temps l'URSSAF a procédé à d'autres contrôles à l'USAP sur la période 2010-2012. Il y a moins d'un an, l'USAP a donc reçu une autre note de près de 400.000 euros qui pourrait donc définitivement s'ajouter dans les sommes à payer par le club catalan. Il faudra en tout cas prouver à la DNACG que le club sera à même de tout payer.

"Je vais devoir remettre la main à la poche". François Rivière, président de l'USAP

Joint par France Bleu Roussillon, le président de l'USAP François Rivière confirme cette nouvelle sanction pour l'USAP qui "n'est pas une bonne nouvelle  et  il faut payer cette somme qui sera à mon avis de l'ordre de 280.000 euros". 330.000 euros dans le dossier Delmas, plus de 250.000 euros dans le premier dossier URSSAF, peut-être 400.000 de plus bientôt, comment l'USAP va-t-elle s'en sortir ?

Rééquilibrer la trésorerie

"Il faut que les actionnaires dont je représente 80% du capital, remettent dès ce mois-ci les sommes en compte courant. Je vais le faire, même si je ne l'avais pas prévu. Je me suis engagé à ce que le sportif ne soit pas touché par des problèmes financiers cette saison et il en sera ainsi.  Tout ça  va devoir payer des déficits du passé alors que le club est revenu, depuis un an, sur une rentabilité opérationnelle, le club ne perd plus d'argent, mais malheureusement, on doit encore payer des dettes du passé ".

"La conséquence de cette condamnation en appel est sur le deuxième contrôle URSSAF qui concerne les années 2010 à 2012 et le fait d'avoir perdu en appel sur le premier contrôle nous met en position inconfortable sur ce deuxième contentieux. Il faut que dès ce mois-ci j'envoie en trésorerie les sommes nécessaires pour ne pas déséquilibrer les fonds propres. Si je ne remets pas la main à la poche, on ne pourra pas clôturer le budget, vous dire que je trouve ça dur, c'est évident".