Rugby

L'USAP encore trop courte et toujours très menacée !

Par Cyrille Manière, France Bleu Roussillon samedi 29 mars 2014 à 22:00

UBB - USAP au stade Chaban Delmas
UBB - USAP au stade Chaban Delmas © Radio France - Cyrille Manière

L'USAP s'est inclinée 23 à 5 à Bordeaux. Les Catalans ont certes résisté et n'ont pas lâché le match mais la situation reste la même. Le club n'a plus que trois matchs pour sauver sa peau. Bayonne a perdu, Oyonnax a gagné, Grenoble est désormais dans la course au maintien. C'est chaud !

L'USAP a d'abord craint le pire. Deux minutes de jeu et les Catalans étaient déjà mené 7 à 0. Le temps donné à Blair Connor de slalomer dans la défense usapiste et d'envoyer Félix Le Bourhis sous les poteaux. L'USAP a tenu puis a réagi mais n'a pas concrétisé (huit points manqués au pied par James Hook en première mi-temps). Alisona Taumalolo a entretenu l'espoir en marquant à la vingt-neuvième mais les core était de 16 à 5 à la pause pour les Girondins . Le mérite de l'USAP c'est de ne pas avoir lâché quand Bordeaux a pris le large à la cinquantième (23 à 5). N'ayant plus rien à perdre, les Catalans ont tenté des coups en vain mais n'ont plus rien laissé passer en défense. Au score, bien sûr ça n'apporte rien et ne change rien à la situation de l'USAP. Juste, le match à Chaban n'est pas à mettre dans les pires prestations usapistes à l'extérieur cette saison.

USAP, Bertrand Guiry : "beaucoup trop d'approximations"

Patrick Arlettaz : "on manque de jugeote"

Marc Delpoux : "ils sont passés sur nos points faibles"

"On doit gagner deux matchs sur trois au minimum" Bertrand Guiry

Bertrand Guiry, capitaine de l'USAP - Radio France
Bertrand Guiry, capitaine de l'USAP © Radio France - Cyrille Manière

Oyonnax a battu Grenoble 40 à 13. Bayonne s'est incliné à Montpellier 43 à 27. La semaine dernière, l'USAP avait réalisé la belle opération, cette semaine ce sont les Oyonnaxiens qui lla font en décrochant un bonus offensif. Le maintien ne se joue plus à trois mais bien à quatre. Les Grenoblois s'enfoncent et n'ont plus qu'une toute petite marge de sécurité sur les trois autres concurrents. Les trois dernières journées s'annoncent intenses et indécises car aucune des tois équipes n'a véritablement un calendrier plus avantageux que les autres.

Grenoble - 10ème avec 50 points : reçoit Montpellier, reçoit Bayonne et se déplace à Toulouse

USAP - 11ème avec 46 points : reçoit Oyonnax, reçoit Toulon et se déplace à Clermont

Bayonne - 12ème avec 44 points : reçoit le Stade Français, va à Grenoble et reçoit Castres

Oyonnax - 13ème avec 44 points : reçoit Bordeaux (match en retard), va à l'USAP, reçoit Toulouse et et va à Brive.

Une de ces équipes jouera la saison prochaine en RPO D2. La prochaine réception d'Oyonnax s'annonce capitale pour l'USAP (le 12 avril à 18h30).

Patrick Arlettaz : "une échéance capitale pour le club"

Bertrand Guiry : "on doit gagner deux matchs sur trois"

Marc Delpoux : "un premier match plus compliqué que le second"