Rugby

L'USAP poursuit sa chute, "le groupe est atteint plus profondément qu'il ne le reconnaît"

Par Cyrille Manière, France Bleu Roussillon dimanche 18 septembre 2016 à 19:46

Jean-Philippe Genevois et l'USAP dans le mur !
Jean-Philippe Genevois et l'USAP dans le mur ! - Zebulon Nog

L'USAP a subi à Carcassonne (38-20) une troisième défaite consécutive. Au delà de sa quinzième place au classement, l'USAP inquiète par son jeu et son manque de maîtrise. Même avec une mêlée conquérante, les Catalans ont pris cher dans l'Aude. L'heure semble grave, les coachs relativisent.

Que se passe-t-il à l'USAP ? Si encore les deux dernières saisons, elle pouvait comprendre qu'elle coulait à l'extérieur avec une mêlée dominée, là elle a réussi la prouesse de prendre près de quarante points en surclassant son adversaire dans ce secteur précieux. Même la touche, en difficulté depuis le début de saison, a été plus que correcte.

Seulement, l'USAP n'a pas de tête, elle perd pied trop vite. Elle était dans le coup à la trentième minute du match, juste menée 9 à 3 contre le vent mais elle a une nouvelle fois sombré en quelques instants : 17 points en sept minutes. Le score de 26 à 3 plombait déjà tous les espoirs à la pause.

Des erreurs de jeu, de choix, une défense gruyère et un manque d'inspiration ballon en main expliquent largement cette nouvelle déroute face à une équipe de Carcassonne qui, en plus, a sorti le grand jeu pendant une heure.

L'USAP n'aura donc pas attendu longtemps avant de se mettre la pression et le doute cette saison, en à peine quatre matchs c'est chose faite. L'heure est grave, les entraîneurs ont du travail pour créer un collectif et remettre ces joueurs dans l'avancée et dans la certitude.

Jens Torfs et l'attaque usapiste sans solutions - Aucun(e)
Jens Torfs et l'attaque usapiste sans solutions - Zebulon Nog

Les réactions

Christian Lanta (directeur sportif) : "Ce match est paradoxal, on s'avale quarante points et c'est surtout cette interception en première mi-temps qui nous fait mal. On a été fragile en première mi-temps tactiquement alors qu'on démarre plutôt bien le match. Contre le vent, on s'est fragilisé défensivement. On prend beaucoup trop de points.

C'est clair qu'aujourd'hui on est dans le dur comme on l'était la semaine dernière et comme on le sera dans une semaine alors il faut s'entraîner toujours mieux, toujours plus pour arriver à enclencher les choses. Si j'ai bien appris une chose c'est de ne jamais s'affoler. Il n'y a pas à rassurer les joueurs, on doit juste mettre le doigt sur ce qui ne va pas mais je ne vais pas tout vous dire. Dans des moments comme ça il faut encore plus rester dans notre bulle et ne pas déroger à ce qu'on fait et surtout aux progrès qu'on fait."

Christian Lanta : "Un match paradoxal"

Christian Lanta : "On est dans le dur, il faut travailler"

François Gelez (entraîneur des trois-quarts) : "Je pense que cette défaite n'est pas comparable à celle de la semaine dernière. Le gros point noir des trois derniers matchs c'est Dax car Carcassonne sera mieux placé que la saison dernière et Aurillac ne sera pas loin de la première place. Donc on va dire que perdre chez ces deux équipes même avec zéro point n'est pas catastrophique, au-delà du contenu bien sûr.

Évidemment on espérait une réaction des joueurs et une capacité à se transcender après l'échec de la semaine dernière mais malheureusement ce n'est pas arrivé. Je crois que le groupe est atteint un peu plus profondément qu'il ne veut le dire lui-même. La convalescence va être plus longue et il va falloir plusieurs semaines de travail avant de trouver un niveau acceptable. On montre les signes d'une équipe faible défensivement et qui s'affole. En première mi-temps au lieu de jouer à cache ballons, on leur a offert toutes les possibilités de se mettre dans le match.

On est dans une période difficile, les gens ne comprennent pas comment l'USAP peut être à cette place mais c'est la dure loi du sport. C'est bateau de dire qu'il faut faire des grosses semaines de travail mais malheureusement on ne voit que ça comme solution pour trouver un niveau acceptable."

François Gelez : "Le groupe est atteint plus profondément qu'il ne l'admet"

Fiche du match

Pro D2 - Carcassonne bat Perpignan 38-20 (mi-temps : 26-3). Spectateurs: 5.000.

  • Carcassonne: 4 essais Marrou (32, 35) Lazzarotto (48, 71), 3 transformations Latorre (32, 35, 48), 4 pénalités Latorre (3, 9, 22, 29)
  • Perpignan: 2 essais Carbou (60) Lucas (73), 2 transformations Ecochard (60, 73) 2 pénalités Seguy (6, 44)
  • Exclusions temporaires: Carcassonne: Bordewie (59, antijeu), Perpignan: Mailau (19, antijeu) Farnoux (65, antijeu)

Le Classement

  1. Aurillac 14 4 3 0 1 110 68 42
  2. Colomiers 13 4 3 0 1 81 47 34
  3. Dax 13 4 3 0 1 93 91 2
  4. Soyaux Angoulême 12 4 3 0 1 75 84 -9
  5. Carcassonne 10 4 2 1 1 81 76 5
  6. Mont-de-Marsan 10 4 2 0 2 79 76 3
  7. Agen 10 4 2 1 1 89 95 -6
  8. Béziers 9 4 2 0 2 83 77 6
  9. Montauban 9 4 2 0 2 76 72 4
  10. Vannes 9 4 1 2 1 79 77 2
  11. Oyonnax 7 4 1 0 3 108 93 15
  12. Bourgoin 7 4 1 1 2 67 74 -7
  13. Biarritz 6 4 1 0 3 78 72 6
  14. Albi 6 4 1 1 2 100 116 -16
  15. *Perpignan 5 4 1 0 3 66 112 -46
    *
  16. Narbonne 4 4 1 0 3 69 104 -35

Partager sur :