Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La contre-attaque de Christophe Dominici après le rejet de son offre pour reprendre l'AS Béziers Hérault

-
Par , France Bleu Hérault

L'offre des investisseurs émiratis a été rejetée ce mardi au profit du duo Angelotti-Bouscatel pour la reprise du club de rugby de Béziers. L'ancien international Christophe Dominici s'est exprimé devant plus de 200 supporters en colère pour dire ses vérités.

Christophe Dominici devant le stade Raoul-Barrière de Béziers pour défendre son offre de reprise du club pourtant rejetée par les dirigeants de l'ASBH
Christophe Dominici devant le stade Raoul-Barrière de Béziers pour défendre son offre de reprise du club pourtant rejetée par les dirigeants de l'ASBH © Radio France - Romain Berchet

La foule de supporters n'attendait que lui. Arrivé sous les applaudissements, Christophe Dominici a exprimé sa colère ce mardi soir devant le stade Raoul-Barrière de Béziers. Quelques heures plus tôt, l'offre qu'il porte aux côtés d'investisseurs émiratis n'a pas été acceptée par les actionnaires de l'AS Béziers Hérault. Le rachat du club de Pro D2 a été obtenu par l'actuel principal actionnaire, Louis-Pierre Angelotti, avec René Bouscatel l'ancien président du club de rugby de Toulouse qui devient le nouveau président de l'ASBH.

"Nous avons le sentiment d'avoir été traités comme des moins que rien" a lancé l'ancien international tricolore aux plus de 200 supporters biterrois. Micro en main face à la foule, Christophe Dominici a souhaité rétablir ses vérités dans ce feuilleton du rachat de l'AS Béziers Hérault.

"C'est très grave ce qui vient de se passer"

Le soutien des supporters

Devant des supporters acquis à sa cause, Christophe Dominici a dénoncé le fond et la forme suite au rejet de son offre de reprise. "Louis-Pierre Angelotti est un menteur. J'ai eu des discussions avec lui, il m'a assuré, les yeux dans les yeux, qu'il ne serait pas candidat" a-t-il insisté. "Tout était validé. On a signé un accord de confidentialité le 2 juin" ajoute Christophe Dominici face aux propos de l'ASBH. Dans un communiqué, le club déclarait "qu'à ce jour, aucun élément crédible n’a été communiqué à l’avocat de la SASP Béziers Rugby."

"Nous avons appris la fin des discussions par l’AFP"

Christophe Dominici demande aussi au maire Robert Ménard, à l'agglomération, au département et à la région d'auditer la SASP Béziers Rugby. Le club est en difficulté financière avec un déficit estimé à 5 millions d'euros. L'ancien international souhaite aussi que la ministre des Sports se penche sur le dossier.

Christophe Dominici devant le stade Raoul-Barrière de Béziers
Christophe Dominici devant le stade Raoul-Barrière de Béziers © Radio France - Romain Berchet

Quel projet pour Dominici ?

"Ce n'est que le début." Plus déterminé que jamais, Christophe Dominici en a profité pour détailler aux supporters le nom des joueurs qui avaient donné leur feu vert pour venir : Benjamin Fall, Marika Korobeité, Jordan Taufua, Ma'a Nonu, tous encadrés par un duo Rodrigo Roncero et Juan-Martin Hernandez.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu